LOL - Comédie chorégraphique hip hop


 

 

 
Nous vous recommandons la découverte de cette création (présentée en févier 2008 au Théâtre d'Ivry Antoine Vitez) qui questionne avec sensibilité et humour les relations pleines de contradictions entre homme et femme adolescents. Une rencontre de la danse Hip-Hop et de la comédie, la chorégraphe Bintu Dembélé propose une approche par l'humour enrichie d'une mise en scène originale intégrant vidéo, paint lighting et danse hip-hop Un spectacle tout public à voir en famille.
 
"C'est une pièce inspirée de la vie quotidienne, tant sur la gestuel le que sur le plan de la mise en scène. L'histoire qui nous est racontée est la rencontre d'un homme et d'une femme dans un contexte urbain, à travers la danse ils vont trouver le ur mode d'expression. Un troisième personnage, Booder, conteur des temps modernes, utilise l'humour comme catalyseur pour éveiller leur conscience." Bintou Dembélé
 
Infos pratiques
  • 16 et 18 décembre 10 h et 14 h 30
  • 17 décembre 15 h
  • 19 décembre 10 h
  • Espace Jean Vilar - Arcueil - 1 rue Paul Signac - RER B – Station Laplace - 
Coproduction : Théâtre d’Ivry-Antoine Vitez, Compagnie Rualité, Centre de Danse du Galion, Centre de Danse du Galion d'Aulnay sous Bois.

Avis d'audition : Les Gens d 'Uterpan

Pour la continuation des expériences développées à travers le processus X-Event ainsi que dans la perspective de réflexions menées sur les modes de représentation du vivant, les chorégraphes Annie Vigier et Franck Apertet (Les Gens d'Uterpan) souhaitent rencontrer des danseuses/danseurs intéressés par l'expérimentation d'attitudes nouvelles en matière de création.
Une audition aura lieu sur le plateaudu Théâtre de Vanves le samedi 6 décembre de 19h30 précises à 22h30. Les danseuses / danseurs intéressés par cette rencontre doivent envoyer un CV, une photo simple et une lettre de motivation à l'adresse : uterpan@voilà.fr Après sélection une invitation vous sera retournée pour venir participer à l'audition du 6 décembre : http://www.lesgensduterpan.com/;

Valérie Gros-Dubois et Mouvance d'Arts à l'honneur sur Vivre FM 93.9

Benjamin Mauro a reçu ce mardi 4 novembre 2008 dans les locaux de la radio Vivre FM Valérie Gros-Dubois, fondatrice de Mouvance d'Arts et directrice artistique d' "Entrez dans la danse" pour une interview dans son émission La vie des Associations. Elle a présenté les objectifs de Mouvance d'Arts et parler de la Fête de la danse qui va vers sa 6ème édition le dimanche 7 juin 2009. Vous pouvez retrouvez cette interview rediffusée à 20h00 ce soir sur Vivre FM ainsi que demain à 01h00 du matin, mais également sur notre BLOG d'ici quelques jours. Nous avons apprécié l'accueil chaleureux qui nous a été réservé par l'équipe de cette radio :

Vivre FM, dont Simone Veil est la marraine, est une radio associative destinée aux personnes handicapées et à tous ceux concernés par le handicap et l'exclusion. Depuis le 15 septembre 2004, elle émet à Paris et sa région de 5h30 à 17h30 chaque jour et 24h/24h sur le web : http://www.vivrefm.com/. Tél. 01.56.88.40.20 Vivre FM est composée de journalistes, d'animateurs et de techniciens, handicapés et valides. La fréquence s'adresse à toutes les personnes touchées par une déficience sensorielle, physique, mentale, psychique et les personnes âgées. Elle réserve aussi du temps de paroles à ses auditeurs.

La radio traite également de tous les thèmes fondamentaux pour l'épanouissement de chacun : vie quotidienne, insertion sociale et professionnelle, orientation, formation, accessibilité, santé, droit, culture, loisirs, etc. C'est une radio ouverte aux nombreuses associations qui joue un rôle primordial, chacune dans leurs domaines respectifs. En effet, petites ou grandes, elles font sur le terrain un travail remarquable en faveur de l'intégration des personnes handicapées. Vivre FM est aussi une radio musicale et de divertissement. N'hésitez pas à les contacter pour faire connaître votre actualité chorégraphique, ou le travail de votre compagnie, de votre association.

Ballet Blanche Neige d'Angelin Preljocaj

Reportage de Cap24 sur Blanche Neige  :
  • Prochaines dates de la tournée en janvier 2009
  • Du mercredi 07 au vendredi 09 : Grenoble - MC2 :
  • Jeudi 15 et vendredi 16 :  Dijon - Opéra de Dijon
  • Mardi 20 et mercredi 21 : Annecy - Bonlieu scène nationale
  • Samedi 24 et dimanche 25 : Valence - La Comédie de Valence, Centre Dramatique National Drôme Ardèche
  • Du mercredi 28 au samedi 31 : Créteil - Maison des Arts et de la Culture
  • Voir aussi la présentation du Ballet Blanche Neige

PARIS DANCE DELIGHT 2008






Le Paris Dance Delight est un concours chorégraphique hip hop de danse debout dont le concept est importé  du Japon. Pour sa deuxième édition dans la capitale française, le battle aura lieu  le dimanche 26 octobre 2008 au Théâtre des Variétés, 7 Boulevard Montmartre 75002 Paris - Métro : Grands Boulevards/Drouot. Ouverture des portes à 20h, début du spectacle à 20h30 ! 
Originalité Innovation et Audace sont annoncés comme les maîtres mots de  la compétition, les meilleurs groupes européens viennent pour une démonstration unique de 3 minutes chacun. Ils seront jugés sur leur performance, l’originalité des chorégraphies et l’esthétique du show notamment. Le vainqueur de cette édition ira représenter la France au Japan Dance Delight 2009. La compagnie Azaria avait gagné la première édition du Paris Dance Delight.


Infos pratiques PARIS DANCE DELIGHT : 
Lieu : Théâtre des Variétés
Adresse : 7 boulevard Montmartre
Ville : Paris 75002
Métro : Grands Boulevards

Prix : 22 euros 

Reportage de Cap 24 Sur Entrez dans la Danse



- Pour suivre nos articles et rester informés, abonnez-vous à nos flux RSS :
AddThis Feed Button

La danse éléctro à la Fête de la danse


Découvrez ce montage vidéo réalisé par Radio FG sur le battle électro du 1er juin, lors du festival Entrez dans la Danse. Nous avons fait le pari de mettre en avant cette forme de danse afin de mieux la faire connaître.

Etes-vous un créatif culturel ?

Une étude à l'origine du concept des créatifs culturels :
Le livre « The Cultural Creatives : How 50 Million People Are Changing the World (Harmony Books), ») publié en 2000 aux Etats-Unis apportait un éclairage sur un nouveau courant fondamental de la société américaine: "les cultural creatives" traduit en français par "les créatifs culturels".
Les auteurs Ray et Anderson, chercheurs en sciences humaines annoncent que face aux deux groupes traditionnels composant historiquement la société américaine les "modernistes" et les "traditionalistes" (que les deux chercheurs sociologues sub-divisent en plusieurs sytémes de valeurs distincts) est aparu dans l'indifférence générale une nouvelle tendance culturelle forte se distingant nettement du reste de la population.
Afin d'appuyer leur théorie, ils analysent l’histoire des mouvements sociaux des cinquante dernières années pour découvrir les racines du bouleversement du système des valeurs actuelles d'une partie de la population de nos sociétés globalisées : les racines des créatifs culturels se trouveraient dans le prolongement des mouvements de libération des Noirs, pacifistes et féministes des années 60.
 
Quels sont les points communs des Créatifs culturels ?
 
Ils partagent 6 systèmes de valeurs qui les différencieraient du reste de la population :
  1. - Ouverts et très sensibles aux valeurs de l’écologie (protection de la nature et de l'environnement, attentifs à l’alimentation bio et les méthodes naturelles de santé)
  2. - Importance de la pyschologie personnelle et la connaissance de soi (ils sont attentifs et préoccupés par leur équilibre intérieur, développement personnel, introspection, nouvelles spiritualités, besoin de retrouver du sens)
  3. - Soucieux de remettre l’humain au cœur de la société (ils se réapproprient les enjeux de la vie collective sans se reconnaître dans un parti ou syndicat, implication personnelle dans la société par des engagements solidaires et en cohérence avec leurs convictions)
  4. - Ils apprécient et valorisent les valeurs "féminines" (sensibilité, intuition, empathie, non compétitivité...) dans leur vie personnelle et professionnelle
  5. - Ouverture culturelle (Ils défendent les valeurs multiculturelles, l'ouverture et la découverte des autres cultures, il apprécie la mixité ou le métissage culturel)
  6. - Prééminence de l'être sur le paraître (moins attentifs aux objets à statut social, aux marques ou produits comme marqueur social, ils veulent surtout être en cohérence avec eux-mêmes, trouver un travail en adéquation avec leur vision et valeurs, vivre et agir selon leurs convitions).
Le groupe des créatifs culturels n'auraient pas encore de conscience de groupe ni de conscience collective. En France les créatifs culturels seraient 17% et ne recouvrent pas la segmentation "sociologique" des bobos.
Découvrez la présentation de l'agence Pourquoi tu cours sur les créatifs culturels en France :
Le plus étonnant est le quasi non-évènement de ce livre en France, car on peut certes critiquer la méthodologie de l'enquête (cent mille personnes pendant une quinzaine d’années par une équipe dirigée par le sociologue Paul H. Ray de l'université du Michigan et la psychologue Sherry Ruth Anderson de l'université de Toronto) et ses résultats pourtant l'information qu'un quart de la population des Etats-Unis et de l'Europe ne fonctionneraient plus désormais selon le modèle occidental “moderniste” (individualisme, capitalisme et foi dans la science) reste une information digne d'étude et d'intérêt.
 
En France le livre a été traduit "L'émergance des créatifs culturels" chez Albin Michel, et a surtout intéressé pour l'instant le monde de la publicité et du marketing. Les planneurs stratégiques à l'affut des nouveaux systèmes de valeurs qui définissent les potentiels d'identification aux marques y voient en effet un puissant levier de source d'inspiration.
Qu'en pensez-vous ? Tendance culturelle de fond ? Concept marketing ? Vous reconnaissez-vous comme créatifs culturels ?
David Chanrion
- Pour suivre nos articles et rester informés, abonnez-vous à nos flux RSS :
AddThis Feed Button

A la rencontre de Denis Robert

Ils représentent le tissu de la danse en France : danseurs célèbres ou illustres inconnus, nous allons les interviewer et faire leur connaissance. Commençons par Denis Robert son nom ne vous dit peut-être  rien... encore, nous vous proposons donc sa rencontre virtuelle :

Super video


(crédit  www.xlproduction.net vidéo de Maria Clara Villa Lobos - Super project - un monde otout est super, y a t il encore la place pour des super heros, qui sont ils? et vous?)

Pour   faire sa connaissance un peu  plus amplement,  découvrez cette interview réalisée en octobre 2008 :


Succès pour le défilé de la Biennale de danse de Lyon


Plus de 200 000 personnes ont assisté  au traditionnel défilé  de la Biennale de Lyon ce dimanche 14 septembre 2008 : 16 groupes ont été sélectionnés en juillet 2007 et travaillaient depuis janvier 2008, sous la direction de 19 chorégraphes, pour illustrer le thème "Légendes d’avenir". 4 000 participants amateurs issus de l’ensemble de la région Rhône-Alpes encadrés par 250 artistes professionnels  lors d'ateliers ont permis la réalisation de cette parade. Le parcours avait lieu Rue de la République, des Terreaux à Bellecour soit 1 800 mètres.

"La question c'est que sera notre monde demain. C'est une parade citoyenne, pas seulement un carnaval", a affirmé en préambule Guy Darmet, le directeur artistique de la Biennale de la danse.

La question environnementale rythmait la thématique du défilé en  interrogeant le monde d'aujourd'hui et ses enjeux, ponctué de Pointillés -danseurs-slammeurs qui créent un bref intermède entre chaque compagnie. La parade a rendu également hommage au Brésil avec batucadas, école de samba lyonnaise et un concert de musique brésilienne. (Sources : AFP + Le Progrès)

Vous y étiez, qu'en avez vous pensé ? Partagez vos impressions en laissant un commentaire.

Voir aussi :
- L'interview de Guy Darmet 
- La vidéo de présentation de la Biennale de Danse de Lyon sur Arte Live Web 

Apprendre à danser avec les chorégraphes au CND


Le CND réitère son initiative de danses partagées. des ateliers dirigées par des chorégraphes connus :

Danses partagées le Samedi 27 et dimanche 28 septembre 2008

"Initié la saison passée, le week-end des Danses partagées a été un moment de bonheur, autant pour les centaines de personnes de 1 à 80 ans qui ont participé aux ateliers, que pour les chorégraphes qui se sont prêtés au jeu en rendant leur univers et leur style accessibles à tous. Imaginez le bâtiment en pleine effervescence : vous passez d’un atelier à l’autre, vous vous détendez devant un film ou encore vous faites un jeu de piste à la médiathèque.

Après Marie-Claude Pietragalla la saison passée, c’est le danseur étoile Kader Belarbi qui ouvrira le bal avec un échauffement pour tous. Ensuite, vous vous arracherez Géraldine Armstrong, Thierry Baë, Dominique Boivin, Laure Bonicel, Claude Brumachon et Benjamin Lamarche, Catherine Diverrès, Geisha Fontaine, Myriam Gourfink, Christophe Haleb, Lionel Hoche, Chantal Loïal, Sébastien Lefrançois, Béatrice Massin..., qui tous vous feront entrer de plain-pied dans leur matière.

Le samedi, la soirée se prolongera, chacun des chorégraphes vous faisant découvrir sa danse. Avant de retrouver la plupart d’entre eux au cours de la saison, l’occasion vous est donnée de les rencontrer dans l’expérience partagée et la proximité du studio. Vous pourrez aussi goûter l’univers fantastique de Philippe Decouflé grâce à une rétrospective de ses films, publicités et courts-métrages qui seront diffusés durant toute la fin de semaine dans le bâtiment en collaboration avec la Cinémathèque de la Danse. "

Tarifs : 
Échauffement offert aux participants sur réservation.
Ticket d’atelier : 12 €, TR : 10 €
Abonné : 8 €, TR : 6 €


Réservations
Du lundi au vendredi, de 10h à 19h
T 01 41 83 98 98 / reservation@cnd.fr Forfait 4 tickets : 32 €, TR : 24 €
Tarif «soirée découverte» : 12 €, TR : 10 €
Abonné : 8 €, TR : 6 €

Merci M. Guy Darmet

Alors que Guy Darmet propose une 13ème édition de la Biennale de la Danse de Lyon en forme de bilan et de retour en avant, on tient à saluer la foi d'un homme tenace qui a su convaincre les acteurs chorégraphiques, culturels, politiques et économiques pour un  projet qui s'est imposé comme une référence de qualité tout en bénéficiant d'un succès populaire jamais démenti et dépassant les frontières du public captif habituel des spectacles chorégraphiques. Une ouverture sur l'international, une grande variété de styles représentés, un ancrage local fort, la participation des habitants, la mise en réseau des ressources des structures partenaires, la programmation  et l'accompagnement des compagnies régionales, une médiatisation réussie et la valorisation de l'image de la ville hôte : Que demander de plus ? Bien sûr on peut  critiquer  des choix artistiques, mais ceux-ci sont sont cohérents et assumés et reflètent à l'évidence le choix d'un homme qui aime la "Danse dansée" En tant qu'organisateur d'un festival qui veut promouvoir une Fête de la Danse, nous tenons tout simplement à saluer l'oeuvre de M. Darmet.
David Chanrion
Arte Vidéo proposé une interview de Guy Darmet : 

La Biennale de la Danse de Lyon sur Arte

Ce jeudi soir, Arte consacrait une soirée à La Biennale de Danse de Lyon avec spectacles en direct à la télé et sur le web. Alors que la chaîne franco-allemande vient de redessiner son identité visuelle afin d'attirer une cible plus jeune saluons le suivi et l'écho qu'Arte donne à l'événement et donc à la Danse .

Retrouvez ci- aprés la présentation d'Arte Video : PRÉSENTATION DE LA BIENNALE
Lyon (6 – 30 septembre)

www.biennale-de-lyon.org





Les réseaux culturels européens

Voici une présentation de 3 initiatives européennes de réseaux  culturels, intéressants à connaître :

1)  LabforCulture
La plateforme de réseaux culturels et artistiques européens pour être connectés et dépasser les frontières  : "LabforCulture développe des outils afin de renforcer, de stimuler et de faciliter la collaboration culturelle.Le site offre des informations, recherches et analyses en lien avec la coopération et la collaboration culturelles, y compris des possibilités de financement, des perspectives critiques, des études, des bulletins d'information et des contacts (organisations et réseaux). Ils travaillent avec et pour les artistes, les organisations et les réseaux artistiques et culturels, les différents publics et professionnels de la culture dans 50 pays européens, et offrent une plateforme de coopération culturelle entre l'Europe et le reste du monde. http://www.labforculture.org/

2)  Culturebase.net 
C'est une base de données et une source d'information de qualité sur les artistes internationaux.
Culturebase.net est une initiative européenne pour la promotion de l'art et les échanges culturels au niveau international.www.culturebase.net"

3) L'Association Européenne des Festivals (EFA) 
Une organisation qui rassemble quelque 100 festivals de qualité dans 38 pays européens et pays non-européens.
Sous la rubrique Festivals, le site vous donne une vue d'ensemble des festivals, et sous Calendrier, une liste de milliers des manifestations et représentations. www.efa-aef.eu

Panorama de la danse contemporaine, de Rosita Boisseau

Panorama de la danse contemporaine
Rosita Boisseau
Edition 2006
Dresser une galerie de portraits des chorégraphes les plus emblématiques de notre époque  pour reconstituer un puzzle dont l'image  final permettrait de mieux  appréhender un art à la fois complexe et foisonnant. C'est ce pari  audacieux  qu'a réussi  Rosita Boisseau en nous confiant les coulisses de leur univers intimes  :  notes , dessins et croquis,  semblent  être des confidences,  le questionnaire à la Proust révèlent toute la singularité de chaque artiste, les photographies  personnelles ou d'oeuvre   donnent à voir un savant équilibre de spectacle et d'humanité. Ce télescopage  sous la forme de  90 entrées révèlent un art miroir de notre époque, ses doutes et ses questionnements, ses rêves et ses engagements. La danse n'est pas contemporaine par hasard.... Ecrit dans la langue imagée et lumineuse habituelle de Rosita Boisseau, le livre sorti en 2006  vient d'être réédité et  augmentée de 10 nouvelles compagnies - Alban Richard (France), Myriam Gourfink (France), Fanny de Chaillé (France), Edouard Lock (Canada), Steve Paxton (USA), Peeping Tom (Belgique), Yasmeen Godder (Israël), Lia Rodrigues (Brésil), Eszter Salamon (France-Allemagne-Hongrie), Xavier Le Roy (France-Allemagne)
« Dresser un panorama de la danse contemporaine est une entreprise passionnante et périlleuse. Devant la vivacité d’un paysage en constant questionnement, renouvellement, habité par des artistes happant les urgences de l’époque avec voracité, l’affaire semble partie pour s’auto-détruire à mesure qu’elle progresse. Pourtant, la nécessité d’un répertoire de ses acteurs s’impose dans le contexte d’un art contemporain proliférant à la mesure d’une société qui consomme tout et à toute vitesse. Essentiel aussi aujourd’hui de saisir l’amplitude de la danse contemporaine, phénomène jeune s’il en est, jailli au tournant des années 80 et qui reste toujours autant objet de passion que d’incompréhension tout en s’affirmant comme la plaque tournante des autres pratiques spectaculaires. » Rosita Boisseau
Rosita Boisseau, critique du Monde et de Télérama, est spécialiste de la danse depuis vingt ans.Elle est notamment l’auteur de deux monographies : Philippe Decouflé (Textuel, 2003), et Régine Chopinot (Armand Colin, 1990) et prépare un ouvrage sur la compagnie Montalvo-Hervieu.
David Chanrion
Voir aussi le livre sur l'histoire de la Danse Hip-Hop


- Pour suivre nos articles et rester informés, abonnez-vous à nos flux RSS :
AddThis Feed Button

La Biennale de la Danse de Lyon du 6 au 30 septembre

La Biennale de la Danse est lancée. Depuis 25 années, l'événement chorégraphique Lyonnais s'est imposé comme un des tout premiers festivals de danse au niveau mondial  : Avec près de 600 artistes, 43 compagnies, 15 créations mondiales, 9 premières en France  et 165 représentations prévues, la Biennale de la danse sous la direction de Guy Darmet, tproposera pendant 25 jours un foisonnement de spectacles de compagnies renommées : Maguy Marin, Accrorap, Le Ballet de l’Opéra National de Lyon, Le Ballet de Lorraine, Ballet Preljocaj, Aïcha M’Barek & Hafiz Dhaou, José Montalvo et Dominique Hervieu, Rosas, Suzanne Linke,Wayne Mac Gregor....

 
Avec comme fil rouge '"le retour en avant", à savoir les thèmes de la mémoire, du répertoire, de la transmission et de la création.Ce titre est en effet le nom d'une "re-création" de la pièce montée en 1983 par le chorégraphe lyonnais Michel Hallet Eghayan.
Parmi les nombreux temps forts, le Défilé, rendez-vous emblématique de la Biennale, quelque 4 500 participants ont planché pendant un an sur le thème «Légendes d’avenir», encadrés par des professionnels pour faire la fête, partager et se retrouver à travers la danse le 14 septembre dans les rues de Lyon   
- Plus d'infos sur notre site les prochains jours et sur le site de la Biennale de danse de Lyon

Kader Attou nommé directeur artistique du Centre Chorégraphique National de la Rochelle

crédit photo : voir site d'Acrrorap
Le chorégraphe Kader Attou vient d'être nommé à la tête du CCN de la Rochelle. Nous vous annoncions il y a quelques semaines l'obtention du Prix Mimos par la compagnie Accrorap que dirige le chorégraphe. Cette nomination est un signe de la reconnaissance institutionnelle du hip-hop, il s'agit en effet du premier chorégraphe issu de la mouvance hip-hop à diriger un Centre Chorégraphique National.
Communiqué du ministère de la culture et de la communication :

Décidée en accord avec la ville de la Rochelle et le Conseil Régional de Poitou-Charentes, cette nomination consacre l’entrée de la danse hip hop dans le réseau national de la création et de la diffusion chorégraphique.


Kader Attou incarne en effet la génération des artistes qui ont su donner à la danse hip hop, en s’appuyant sur sa signification sociale, une écriture et une force qui en ont fait une esthétique contemporaine fondamentale.

C’est la création du Collectif ACCRORAP, à Saint-Priest en agglomération lyonnaise en 1989, qui donna à cette démarche sa première lisibilité : Kader Attou et le plasticien Gilles Rondot (qui fera partie de l'équipe de La Rochelle) rassemblaient une dizaine d’artistes aux origines plurielles.

La présence d’Accrorap à l’affiche de la Biennale de la Danse de Lyon en 1994, confirme l’entrée de la compagnie dans le paysage de la danse
contemporaine française, dans lequel les expériences se sont, depuis, multipliées et diversifiées pour le plus grand bénéfice de l’art chorégraphique.

Kader Attou arrive à La Rochelle riche d’un répertoire solide et consacré par une reconnaissance du public et des professionnels : sa dernière pièce, Petites histoires.com en particulier, connaît depuis sa création à Suresnes une diffusion tant nationale qu’internationale.

Le projet artistique qui a convaincu les partenaires du Centre Chorégraphique de La Rochelle se fonde, selon les termes du chorégraphe sur « la rencontre, l’échange et le partage, qui caractérisent ma danse et ma démarche de chorégraphe ». C’est une proposition ambitieuse, construite avec réflexion sur le triple souci de créer la danse, de la faire voir et aimer, de la transmettre pour qu’elle évolue et se transforme au fil de l’histoire. C’est un programme artistique et humaniste tout à l’honneur de la discipline qui l’anime.

- Voir l'article sur le Prix Mimos remporté par la compagnie Accrorap.


Pour suivre nos articles et rester informés, abonnez-vous à nos flux RSS :
AddThis Feed Button

Le New York City Ballet à l’Opéra Bastille du 9 au 21 septembre 2008


Le New York City Ballet co-fondé en 1948 par George Balanchine et le mécène Lincoln Kirstein est un fleuron de l’art chorégraphique américain : Une centaine de danseurs sous la direction de Peter Martins, près de cent cinquante oeuvres au répertoire, une école de danse prestigieuse. Le New York City Ballet, qui n'est pas venu à Paris depuis 50 ans..., présentera un programme construit en 4 volets à l'Opéra Bastille. L'occasion du siècle pour découvrir une des compagnies les plus prestigieuses.
Informations pratiques : Prix de places de 5 à 80euros, en savoir plus sur le site de l'Opéra de Paris

Le New York City Ballet :

Blanche Neige, le nouveau ballet de Angelin Preljocaj



Angelin Preljocaj travaille actuellement sur sa nouvelle création, Blanche Neige, un grand ballet romantique et contemporain d’après la version des frères Grimm.

Il réunit pour ce projet les 26 danseurs de la compagnie sur les plus belles pages des symphonies de Gustav Mahler. Les costumes sont signés Jean Paul Gaultier, les décors Thierry Leproust.

"J'avais très envie de raconter une histoire, d'ouvrir une parenthèse féerique et enchantée. Pour ne pas tomber dans mes propres ornières sans doute. Et aussi parce que, comme tout le monde, j’adore les histoires. Je suis fidèle à la version des frères Grimm, à quelques variations personnelles près, fondées sur mon analyse des symboles du conte. Bettelheim décrit Blanche Neige comme le lieu d’un œdipe inversé. La marâtre est sans doute le personnage central du conte. C'est elle aussi que j'interroge à travers sa volonté narcissique de ne pas renoncer à la séduction et à sa place de femme, quitte à sacrifier sa belle fille. L’intelligence des symboles appartient aux adultes autant qu'aux enfants, elle parle à tous et c’est pour cela que j'aime les contes. "

Blanche Neige est un ballet narratif, avec une dramaturgie. Les lieux sont représentés par les décors de Thierry Leproust. Les 26 danseurs de la compagnie incarnent les personnages dans des costumes de Jean-Paul Gaultier. La pièce sera créée le 25 septembre 2008 à la Biennale de la danse de Lyon. et entre le 10 et 25 octobre au Théâtre National de Chaillot à Paris.

LUNDI 22 SEPTEMBRE 08 à 18h les habitants d'Aix pourront librement assister au travail quotidien des danseurs et d’échanger autour de la création 2008 au pavillon noir.

- Pour suivre nos articles et rester informés, abonnez-vous à nos flux RSS :
AddThis Feed Button

La tango fait son show


Le show musical argentin  Tanguera poursuit son parcours international pour atteindre Paris en septembre.
Tanguera raconte l'aventure de Giselle, qui émigre de France en Argentine au début du 20e siècle. En alliant la beauté et la sensualité du tango à une intrigue socio-historique, le spectacle est un témoignage de l'art de la séduction d’Amérique latine.  Tanguera est chorégraphié par la célèbre étoile du tango Mora Godoy et une troupe de 30 danseuses et danseurs.


Tanguera, mis en scène par Omar Pacheco et chorégraphié par Mora Godoy.
Théâtre du Châtelet, place du Châtelet, Paris-4e. Mo Châtelet.
Tél. : 01-40-28-28-40. Du 2 au 21 septembre. A 20 heures ; samedi, à 15 heures. De 10 € à 78 €.
Découvrez des extraits .. de Tanguera

Rendons à César ...

© Marie-Pierre Moinet© Antoine Tempé
La chorégraphe sud-africaine Robyn Orlin rend hommage au sculpteur César en réalisant un spectacle inédit et plein d’esprit, interprété par le danseur burkinabé Seydou Boro. (durée : 20 min.)

"Néanmoins, il ne faut pas s’attendre à une célébration respectueuse et polie du sculpteur. En effet, Robyn Orlin partage avec César la volonté d’ancrer l’art dans le réel, ainsi qu’un goût pour la dérision et le burlesque dont elle fait largement usage dans ses spectacles. Inclassables, irrévérencieux et clairement politiques, ceux-ci mêlent généralement la danse, le texte et la vidéo, et requièrent souvent la participation du spectateur. Cette confrontation à l’oeuvre de César promet donc d’être pour le moins surprenante."

Robin Orlyn “ je suis venu... j’ai vu...j’ai mâché des malabars…” le 10 et 11septembre 2008 20h 30 et 21h30 à la Fondation Cartier pour l'art contemporain, 261, boulevard Raspail 75014 ParisMétro Raspail ou Denfert-Rochereau (lignes 4 et 6). Renseignements et réservation (indispensable) tous les jours,sauf le lundi, de 12h à 20h.
Tél. +33 (0)1 42 18 56 72
Plein tarif : 6,50 euros
Tarif réduit : 4,50 euros

Bartabas : Les Juments de la nuit

Spectacle équestre de Bartabas, du Théâtre Zingaro et de l'Académie équestre de Versailles.
Oeuvre où Bartabas s'inspire de Macbeth de Shakespeare et rend hommage au cinéaste Japonais Akira Kurosawa. Il mêle 70 chevaux, et 40 artistes, danseurs et acrobates, jeux d'eaux et feux d'artifice sur la scène flottante du Bassin de Neptune.

Informations pratiques :
Château de Versailles 78000 Versailles, Réservations : 08 03 80 88 03
Du 29/08/08 au 13/09/08 à 21:30 : Vendredi, Samedi
Tarifs à partir de 35 euros

- Pour suivre l'actualité de la danse et rester informés, abonnez-vous à nos flux RSS :
AddThis Feed Button

Découvrez Glow de Chunky Move

Quelques minutes pour découvrir Chunky Move chorégraphiée par Gideon Obarzanek, une chorégraphie d'ombre et de lumière... Pour en savoir plus sur cette compagnie australienne

Pour ceux qui parlent l'anglais, cette note introductrice sur cette oeuvre innovante éclairera sa compréhension .. : "Glow is an illuminating choreographic essay by Artistic Director Gideon Obarzanek and interactive software creator Frieder Weiss. Beneath the glow of a sophisticated video tracking system, a lone organic being mutates in and out of human form into unfamiliar, sensual and grotesque creature states. Utilising the latest in interactive video technologies a digital landscape is generated in real time in response to the dancer’s movement. The body’s gestures are extended by and in turn manipulate the video world that surrounds it, rendering no two performances exactly the same.

 
In Glow, light and moving graphics are not pre-rendered video playback but rather images constantly generated by various algorithms responding to movement. In most conventional works employing projection lighting, the dancer’s position and timing have to be completely fixed to the space and timeline of the video playback. Their role is reduced to the difficult chore of making every performance an exact facsimile of the original. In Glow, the machine sees the performer and responds to their actions, unlocking them from a relationship of restriction and tedium"



Robert Muraine : Leçon de popping

Robert Muraine a impressionné  le jury de l'émission "So  you can danse" avec une démonstration de popping stupéfiante. Cette danse debout,  issue du hiphop s'inspire du style robotique. La séquence filmée montre une audition télévisée.




Voir aussi :
- Le livre de l'histoire de la danse hip hop
- Le festival de Hip Hop H20

Danse avec ... Madonna


Alors que Madonna vient tout juste de célébrer ses 50 années et que sa nouvelle tournée mondiale d’une cinquantaine de dates Sticky & Sweet Tour proposera un voyage «influencé par le rock et fabuleusement dansant» il n’est pas inutile de rapeller le rapport particulier que Madonna entretient avec la danse.

De tous les rôles que Madonna aura endossés, chanteuse, musicienne, actrice, réalisatrice, productrice cinématographique et artistique et femme d'affaire celle de danseuse s’impose avec évidence comme une identité profonde qui marquera son style.
Ses concerts sont « une représentation théâtrale de ma musique » selon Madonna. Un théâtre mêlant les thèmes du travestissement, de la femme dominatrice et séductrice, les références au 7ème art à la spiritualité et au catholicisme et liés par des chorégraphies mêlant influence jazz, hip hop, danses urbaines, disco, house, et le music hall. Lors d'une représentation à MCM TV , elle propose une chorégraphie de VINCENT PATERSON inspirée par l'univers de Marie Antoinette. Les paroles de Vogue témoigent justement de sa passion pour la danse des dancefloor.. :


Vogue"


Strike a pose
Strike a pose
Vogue, vogue, vogue
Vogue, vogue, vogue
Look around everywhere you turn is heartache
It's everywhere that you go (look around)
You try everything you can to escape
The pain of life that you know (life that you know)
When all else fails and you long to be
Something better than you are today
I know a place where you can get away
It's called a dance floor, and here's what it's for, so


[Chorus:]
Come on, vogue
Let your body move to the music (move to the music)
Hey, hey, hey
Come on, vogue
Let your body go with the flow (go with the flow)
You know you can do it
All you need is your own imagination
So use it that's what it's for (that's what it's for)
Go inside, for your finest inspiration
Your dreams will open the door (open up the door)


It makes no difference if you're black or white
If you're a boy or a girl
If the music's pumping it will give you new life
You're a superstar, yes, that's what you are, you know it
[chorus, substituting "groove" for "move"]
Beauty's where you find it
Not just where you bump and grind it
Soul is in the musical
That's where I feel so beautiful
Magical, life's a ball
So get up on the dance floor
[chorus]
Vogue, (Vogue)
Beauty's where you find it (move to the music)
Vogue, (Vogue)
Beauty's where you find it (go with the flow)
Greta Garbo, and Monroe
Deitrich and DiMaggio
Marlon Brando, Jimmy Dean
On the cover of a magazine
Grace Kelly; Harlow, Jean
Picture of a beauty queen
Gene Kelly, Fred Astaire
Ginger Rodgers, dance on air
They had style, they had grace
Rita Hayworth gave good face
Lauren, Katherine, Lana too
Bette Davis, we love you
Ladies with an attitude
Fellows that were in the mood
Don't just stand there, let's get to it
Strike a pose, there's nothing to it
Vogue, vogue


Oooh, you've got to
Let your body move to the music
Oooh, you've got to just
Let your body go with the flow
Oooh, you've got to
Vogue


L’appel de la danse.
Alors que son père l’incite à prendre des cours de piano, elle le convainc de prendre des cours de ballet à la place. Malgré d’excellents résultats, elle quitta l'université, suscitant la frustration de son père et décida de lui couper toute ressource financière. En juillet 1978, elle débarque à New York avec 35 dollars en poche et se rend au quartier des théâtres à Times Square en espérant y trouver le succès. Elle quitta le Michigan et s'installa à New York en rêvant de devenir danseuse. Enchaînant différents petits boulots , elle part ensuite à Durham pour décrocher une audition et suivre les cours de danse de Martha Graham et Alvin Ailey  au American Dance Center de New York et finalement avec Pearl Lang.
Elle enchaîne les petits rôles mais lassée de ses relations tumultueuses avec Lang, Madonna laisse de côté sa carrière de danseuse pour faire de la musique.  De 79 à 81 elle fera partie de plusieurs groupes plutôt rock, mais alors que le talent de Madonna se révèle sur scène, elle va commencer à jouer dans des clubs. Un organisateur de concerts convainc un producteur de miser sur elle. Mais, frustrée par l'inefficacité de son entourage, Madonna déchante, elle veut faire de la musique "Funk" et retourne voir un vieil ami Stephen Bray avec qui elle va enregistrer plusieurs titres inspirés de la rue dont "Everybody » que Madonna tente de faire jouer au club new-yorkais la Danceteria. Remarqué par le DJ de la discothèque, elle signe alors en 82 un contrat avec la maison de disque Dire Records son premier 45 tours, Everybody, qui connaîtra un certain succès aux Etas Unis en 83. Mais c’est en 84 que son deuxième album la fait connaître à l'échelle internationale. Like a Virgin se vend à plus 21 millions d'exemplaires dans le monde.
La reine des dance floors
Madonna restera fidèle au son clubbing et fera appel aux DJ et remixer influents du moment , lui permettant d’être en permanence à la pointe musicalement. 39 de ses titres ont été classés n°1 du billboard dance aux Etas Unis. Madonna est probablement l’une des artistes la plus jouée dans les clubs. Dans sa tournée Confession Tour sur le passage Hung Up, on la voit interpréter une chorégraphie de Jamie King avec des clins d'oeil à "la fièvre du samedi soir", aux danses hiphop avec  influence krump et même aux Yamakasis.
David Chanrion

La danse en prison.....

Une prison des Phillipines apellée CPDRC (Cebu Provincial Detention and Rehabilitation Center) a lancé un programme de performance chorégraphique pour ses détenus à l'occasion d'une célébration de la province.

Ne tarissant pas d'éloges sur les bienfaits de l'initiative (c'est bon pour le moral des prisonniers et leurs relations avec le personnel de la prison) ce programme pourrait s'étendre à d'autres établissements. Source en anglais


Thriller dansé par 1500 prisonniers d'une prison !

Perle de Youtube

Si vous ne faites pas encore partie des 38 millions de personnes qui ont visionné cette chorégraphie déjantée et originale du groupe OK Go avec le titre Here it Goes, nous vous offrons l'opprtunité de la connaître ... N'hésitez pas à nous partager vos coups de coeur également.


Le Centre National de la Danse se réorganise


Le CND devrait se réorganiser, après un conseil d'administration où Jean Marc Granet Bouffartigues et Monique Barbaroux ont fait part de leur souhait de nouvelles orientations.

Monique Barbaroux explique ainsi dans une interview au journaliste Philippe Verrièle parue dans la Lettre du Spectacle que la partie spectacle du CND va se concentrer sur un offre plus différenciée, en lien avec Chaillot et que le le CND veut mieux travailler en réseau (DRAC, CCN, CDC) et dans cette optique devenir un centre de ressources dont les missions de contenus sont au nombre de trois :

- Une fonction de création, de résidence et de diffusion (dirigée par Jean Marc Granet Bouffartigues assité de Sylvie Dhuyvetter)
- Une mission de formation
- Une fonction de patrimoine et de culture chorégraphique.

La médiathèque acquiert son autonomie et devient une structure au service de toute la maison. Des missions supports telles que la direction de la communication, une direction du développement des publics, une direction technique et un secrétariat général doté un responsable Ressources Humaines.

Le CND étudie la possibilité d'accueillir au sein de son bâtiment la Cinémathèque de la Danse.qui garderait son identité et son statut spécifique mais s'installerait donc à Pantin.
Afin de donner une nouvelle impulsion au mécénat en faveur de la Danse, il est également envisagé une Fondation pour la Danse.
Plus de détails lorsque ces informations seront officialisées.

Fondation BNP Paribas : nouvelle aide

Le comité exécutif de la Fondation BNP Paribas, un des mécènes principaux de la danse en France, vient d'accorder son soutien à de nouveaux projets notamment aux chorégraphes Michel Kelemenis et Sylvain Groud.

A noter que la Fondation soutient les chorégraphes suivants : Béatrice Massin (Compagnie Les Fêtes Galantes), Saburo Teshigawara (compagnie Karas), Philippe Combes (compagnie Cave Canem), Mourad Merzouki (Compagnie Käfig), Hervé Diasnas (Association ÇA), Kitsou Dubois (Ki Productions), Abou Lagraa (Cie La Baraka) ou des artistes du cirque contemporain tels Johann le Guillerm (compagnie Cirque Ici), Aurélien Bory (Compagnie 111), Philippe de Coen et Benoît Louis (compagnie Feria Musica), Martin Zimmermann et Dimitri de Perrot.
La Fondation apporte également son soutien à des structure ou festivals tels que : la Maison de la danse à Lyon, la biennale Jeunes Talents Cirque et les Rencontres chorégraphiques de Seine Saint-Denis ; elle accompagne également les festivals reBonds à Albi, Art Danse Bourgogne, et Danse à Lille.
(Source le site de BNP Parisbas et la lettre du spectacle du 11 juillet 2008)

Danse classique et Hip-hop dans un clip pour musique funk-house

Le groupe français Supermen Lovers s'était distingué il y a quelques années avec un tube Starlight, incarnation de la French Touch inspirée, ils reviennent avec une reprise "You & I" dont le clip se caractérise par un beau mélange des genres : un mariage du locking (une des danses du hip-hop debout né sur la Côte Ouest des Etats Unis) avec des danseuses classiques et quelques danseurs newstyle.

The Supermen Lovers Vs Delegation - "You & I".
Casting : P.Lock, Jimmy Soul, Willow, Jeremy, Aleen, Raph, Boobsinette, Armel, Amandine, Cyrielle, Pauline et Amandine. Chorégraphie Aline Da Silva and Jeremy Paquet.


La Danse à L'Institut du Monde Arabe

Photo par Gadl

Plus connu pour ses expositions que pour les spectacles vivants, l'Institut du Monde Arabe n'en propose pas moins chaque année un cycle "Les Rendez-Vous de la Danse" proposant essentiellement de découvrir la diversité de la danse orientale
Vous pourrez découvrir :
- le 24 et 25 octobre : Zenzela : d’Ispahan à Cordoue, de Bagdad au Caire…avec la Compagnie Mille et Une Nuits et l’Ensemble El Darbak
- le 7 et 8 novembre : Qui a tué Ibrahim Akef ? Rêve de danse orientaleavec Juliette Uebersfeld (danse) et Judith Depaule (chorégraphie)
- le 9 et 13 décembre : Taj Mahal, Création de Raghunath Manet
- le 16 et 17 janvier : Une nuit au bord du Nilavec la Compagnie Djamila Henni-Chebra
- le 27 et 28 février : Roda ou le jardins des désirs avec la compagnie Marie Al Fajr
- le 27 et 28 mars : Hommage à Mohamed AbdelwahabBalad el mahboub (pays du bien-aimé)Création Anne Benveniste et Bernard Abitbol
- le 19 mai : Le Cri…Création de Nacera Belaza

Les spectacles ont lieu à l'Auditorium, prix de 16 à 24 euros, réservations par téléphone au 0 892 702 604 (0,34 € TTC par minute) du lundi au samedi de 9h à 19h30.

Livre : La Danse vue Maurice Béjart et Colette Masson


Solidaire de vos vacances face à la météo capricieuse, nous avons décidé de vous donner une piste de lecture, où vous pourrez à loisir vous cultiver ou vous faire plaisir avec 300 photographies (de Colette Masson) de grand moments de danse et 70 mots clés qui vous ouvrent la porte de de l'érudition de Sylvie Jacq-Mioche (historienne de la danse) et des textes de Maurice Béjart. Une maniére passionnante de découvrir la conception de la danse du grand chorégraphe.
Prix public : 25 euros
David Chanrion

Présentation par l'éditeur :
En associant sa plume au regard de Colette Masson dont l'objectif capte et immortalise, depuis quarante ans, les monstres sacrés du cinquième art : Noureev, Balanchine, Petit, Carlson, Cunningham, Bausch, Kylian, Forsythe, Baryshnikov, Chauviré, Guillem, Le Riche... Maurice Béjart nous fait partager, avec sa complice, sa passion de la danse et son amour de danser. Le chorégraphe prolifique dont l'oeuvre éclectique compte plus de 250 ballets, et la photographe du temps en suspension, revisitent, en 70 mots clés et plus de 300 photos, les quatre dernières décennies de la scène, française ou internationale, et de ses coulisses.
À travers cette passionnante odyssée personnelle et intime, le maître français du ballet du XXe siècle, apôtre du métissage des cultures, éclaire sa conception de la Danse, ses rapports aux danseurs, et la diversité de ses sources d'inspiration.
Sylvie Jacq-Mioche, historienne de la danse, inscrit ce voyage dans la perspective du temps. Elle en rappelle les étapes marquantes, souligne la richesse du répertoire, et ponctue ses analyses d'anecdotes érudites sur l'histoire des ballets et ses figures de légende.
Une virtuosité mise en lumière et en mots, dont le souffle invite le lecteur à revivre la magie des corps en mouvement.

Hausse du mécénat culturel en 2008


L'Admical , association reconnue d'utilité publique, ayant pour objet de promouvoir le mécénat d’entreprise en France publie un ensemble de chiffres clés faisant apparaître une augmentation sensible des montants alloués au mécénat.
Enquête 2008 ADMICAL-CSA réalisée selon la méthode des quotas auprès de plus de 900 entreprises :
- Avec 2,5 milliards d’euros consacrés au mécénat, tous les domaines d’intervention en profitent, culture et solidarité en tête. D’autre part, l’élargissement et la diversité des pratiques se confirment :
- 23% des entreprises de 20 salariés et plus pratiquent le mécénat soit près de 30 000 entreprises
- 47% des entreprises interviennent dans le domaine de la solidarité
-63% du budget émane des entreprises de 200 salariés et plus
- 64% du budget provient du secteur des services
- 73% des mécènes sont des petites entreprises de 20 à 99 salariés
- 47% des entreprises agissent dans le domaine de la solidarité avec 32% du budget
- 36% des entreprises agissent dans le domaine de la culture avec 39% du budget
- 33% des entreprises choisissent le mécénat en nature
- 45% des entreprises de 200 salariés et plus pratiquent le mécénat de compétences
- 54% des entreprises mécènes déclarent bénéficier de la réduction d’impôt
-Source site de l'Admical ; vous pouvez télécharger l'ensemble des résultats de l'enquête ici

De la cérémonie d'ouverture des JO aux industries culturelles...

La cérémonie d'ouverture des JO de Pékin est révélatrice d'une nouvelle donnée sur la scène internationale : Il va falloir compter avec la Chine au niveau des industries culturelles. Au delà des polémiques sur son coût et son instrumentalisation, cette cérémonie restera comme un des shows les plus impressionnants jamais réalisés. Une maitrise parfaite de la mise en scène mêlant, show, danses, chant, vidéos, pyrotechnies et hautes technologies. La chine dispose de nombreux atouts pour exporter son industrie culturelle : Une civilisation qui fascine, un marché intérieur immense, une diaspora de 50 millions de personnes dans le monde, une bonne connaissance des réseaux d'exportation, une culture riche et diversifiée, des talents artistiques nombreux et abondants.
Déjà de nombreux secteurs culturels chinois remportent un succès à l'étranger, pour exemple :
- Le cinéma chinois s'impose de plus en plus : des cinéastes comme John Woo, Zhang Yimou, Wong Kar-Wai, Tsui Hark, Gordon Chan entre autres sont familiers des premières places du box office dans le monde entier.
- La littérature chinoise contemporaine s'exporte de mieux en mieux.
Avec des investissements conséquents dans des institutions culturelles prestigieuses dont le Grand Théâtre National de Pékin conçu par l'architete Français Paul Andreu en est l'exemple le plus éminent, la Chine se donne aussi les moyens stratégiques de rayonner culturellement.
© Paul Andreu
Déjà en 2003, le Canada pays où réside une minorité francophone de 6 millions de personnes découvrait que la Chine dépassait largement la France comme exportateur culturel.....au Canada même . Bref la Chine est devenue une grande puissance culturelle et on en est sûrement qu' au début avec l'ouverture progressive de la société chinoise sur le monde.
- Pour mieux connaître la culture chinoise, consultez en français : le portail des arts asiatiques , le portail de la Chine , la chaîne chinoise CCTV , le site chinois sur l'actualité chinoise China.org et le Centre national des arts du spectacle de Pékin
- Enfin un site internet pour mieux connaître le patrimoine chorégraphique chinois traditionnel.

Votre corps nous intéresse

L'hedomadaire Télérama du mercredi 6 août 2008 consacre un numéro spécial au CORPS et ce qu'il exprime sur notre rapport à nous -mêmes et aux autres. A noter également un atelier d'écriture sur le corps sur le site consistant à décrire votre corps en 6 mots.