La Compagnie La Halte-Garderie et Johan Amsellem au Théâtre L'Etoile du Nord avec la pièce Bon Appétit ! les 3, 4 et 5 octobre 2013

Johan Amselem est  de retour en France avec la dernière création "Bon Appétit !" de sa compagnie La Halte-Garderie et je vous propose d'aller la découvrir  les 3, 4 et 5 octobre 2013 au théâtre l'Étoile du nord, à Paris, dans le cadre du Festival Avis de turbulences.
En effet, cela fait deux ans, que ce jeune chorégraphe, que beaucoup ont du mal à projeter dans une case, est par monts et par vaux avec une soif d'apprendre, de se nourrir et la même soif de partager avec nous ses avancées.


© V. Paul Virtucio

En 2013,  on lui confie la direction chorégraphique de StyleLiveRenaissance Nancy 2013, la grande fête d'ouverture de Renaissance Nancy 2013: il chorégraphie Vénus au Ballet de Lorraine/C.C.N de Nancy, sur une composition musicale originale de Chassol, interprétée par le compositeur en direct, ainsi que quatre flashmobs avec 400 danseurs amateurs et il fait danser 30 000 personnes Place Stanislas avec le nouvel événement participatif Bal Céleste.

En 2012, il passe une partie de l'année à Minneapolis aux États-Unis où il a été le premier boursier artistique de l'international MCKnight Foundation 2012. Le but de cette bourse est de favoriser des collaborations entre un artiste étranger émergent et des artistes locaux. C'est Ben Johnson, Ex directeur du Northrop Concerts and Lectures University of Minnesota Minneapolis, nouvellement directeur des programmes de l'United States Artists Foundation, qui a désigné Johan Amselem bénéficiaire de la bourse et organisé la résidence. En février 2012, à la suite d'une semaine d'auditions et de rencontres à Minneapolis, Johan constitue un groupe d'artistes du Minnesota, reconnus aux États-Unis et à l'étranger. Il crée avec eux en juin 2012 "Bon Appétit !" présenté le 29 juin 2012 à Tek Box, nouvelle salle de spectacle à Minneapolis. En septembre 2012, "Bon Appétit !" est présenté à la première Minnesota contemporary dance platform.

© V. Paul Virtucio
Grâce à cette participation, "Bon Appétit !" est programmé en mai 2013 à Impulsos, Biennale de danse contemporaine de Bogotá devant 1 500 spectateurs et reçoit un accueil formidable.
C'est ainsi que Jean-François Munnier est le premier à lui donner l'opportunité de  présenter  sa pièce "Bon Appétit !" au théâtre l'Étoile du nord à Paris, dans le cadre du festival Avis de turbulences. Ensuite, une tournée se profile aux États-Unis.

Sa danse est théâtrale, viscérale, sensuelle. Ses réflexions sur  les vertus de cet art pour s'épanouir personnellement, le plaisir, les sens, l'empathie, la sexualité, nourrissent ses processus de création. Les représentations de son travail revêtent des formes souvent atypiques : créations scéniques, balades chorégraphiques, événements participatifs avec D.J. en direct, flashmobs...

© V. Paul Virtucio

Bon Appétit !

Plaisir, Consommation, Régression

Qu'adviendrait-il du besoin de consommation s'il ne restait que nos corps?
Bon Appétit ! cherche à stimuler le désir de chair. C'est une immersion dans le plaisir, une recette dont les corps qui se consument et se consomment, servis sur un plateau dancefloor-marmite, sont l'ingrédient principal.
La danse est viscérale, tribale, sensuelle.
Ni obscènes, ni asexués, les corps exposent leur beauté sans dérision ni distance.
Bon Appétit ! n'est pas un spectacle qui traite de la nudité. C'est un spectacle naturiste. La nudité se veut naturelle, évidente. Paradisiaque.
Bon Appétit ! libère des conventions obsolètes de genre en en éliminant les frontières.
Un vidéaste et une D.J. mixent images et musiques en direct sur scène, pour aromatiser le spectacle de spontanéité et convier le public à un banquet festif de plaisir charnel.
La vidéo invite le spectateur à la flânerie, à la gourmandise. Les images de fruits servent d'accompagnements sucrés aux corps salés. La musique pop et électronique évoque la discothèque, temple de l'hédonisme.
Après A quoi je tiens, série de 20 solos créés à partir des réponses données par les interprètes à la question "Quels sont tes rituels quotidiens pour aller bien?" , Bon Appétit! est le deuxième volet de la série Hédonisme. 

Conception et Chorégraphie             Johan Amselem
Dramaturgie                                        Karen Sherman, Morgan Thorson
D.J. / Musique                                     Shannon Blowtorch
Création Vidéo                                   Kevin Obsatz
Création Lumières                              Per Olson
Danseurs                                             Rachel Freeburg, Erika Hansen, 
                                                              Melanie Verna,                                                                                                                                            Ryan Dean, Dustin Haug, 
                                                              Zachary Teska, Johan Amselem
Durée: 1h10
Cette création a été réalisée grâce à l'attribution de la première Bourse Internationale  Artistique MCKnight
Foundation 2012 et avec le soutien de Northrop Concerts and Lectures University of Minnesota -
Minneapolis.

PARTENAIRES
MCKnight Foundation - Minneapolis - U.S.A..
Northrop Concerts and Lectures - University of Minnesota Minneapolis. 
Service Culturel de la ville de Minneapolis.
Alliance Française de Minneapolis.
Institut Français de Colombie.
Théâtre l'Étoile du Nord - Paris.
PRESSE

« [...] un hommage au corps humain

ADN - Quotidien National Colombien - 24 mai 2013
« […] ...L’œuvre avec le plus grand accueil public et qui a généré le plus de polémique...par l'élimination des frontières de genre et de ses conventions [...]
[…] Des moments de fronde expressive et une conception chorégraphique raffinée. »
El Tiempo -  Quotidien National Colombien - 31 mai 2013
« […] un érotisme qui s'étend outrancièrement tout au long du temps qu'il reste à l’œuvre, un érotisme qui, malgré son omniprésence, ne s'évanouit jamais […]
[…] La musique et la danse s'aiment et s'ajustent l'une à l'autre […]
[…] la présence de la vidéo qui ne cesse de nous surprendre : on y rencontre les télétubbies traversant un paysage lunaire (absurde), ou les lèvres des danseurs eux-mêmes qui s'approchent pour dévorer une brassée de cerises (délicieux) [...]
[…] Et peu à peu se fait plus forte l'idée qu'ils sont arrivés là pour pouvoir s'entre dévorer de plusieurs façons possibles : pour se renifler, se grignoter et se mordre de manière impudique, sans aucune restriction.»
El cuerpoeSpin, Rodrigo Estrada - La Revue de la Danse et des Arts Scéniques  en Colombie - 24 mai 2013
Tout ce dont traite Johan dans ses créations chorégraphiques pour la scène peut surprendre, voir déranger très fortement, mais intéressons-nous vraiment au fond de sa pensée et de son écriture.
Valérie Gros-Dubois

   

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour vos commentaires, ceux ci seront mis en ligne prochainement par l'équipe de Mouvance d'Arts.
Visitez notre site :
http://www.entrezdansladanse.fr/