Exposition des photographies de Pierre-Elie de Pibrac du 10 octobre au 23 novembre 2014 : Galerie Clémentine de la Féronnière Paris 4e

Exposition des photographies de Pierre-Elie de Pibrac liée à la sortie de l'ouvrage In Situ, Dans les coulisses de l'Opéra de Paris du même photographe.

Du 10 octobre au 23 novembre 2014

Lieu : Galerie Clémentine de la Féronnière 51, rue saint-Louis-en-l’île - 75004 Paris [Deuxième cour] Ouvert du mardi au samedi de 12h00 à 20h00

Ce magnifique ouvrage de Pierre-Elie de Pibrac est introduit par Brigitte Lefèvre et conclu par Benjamin Millepied. Il est agrémenté de photos rares et exceptionnelles et d'entretiens exclusifs avec les plus grandes étoiles dont Aurélie Dupont, Eleonora Abbagnato et Nicolas Le Riche.

Il sera en librairie dès le 9 octobre 2014  (24 x 32,5 cm - 368 pages - 978-2-9542-2663-7 - 72 €)

"In situ (du latin, qui signifie littéralement « sur place ») évoque l’immersion du photographe au sein du corps de ballet de l’Opéra de Paris,  pendant la saison 2013-2014. Jour après jour, l’artiste partage la vie et l’intimité des danseurs et des différents acteurs de ce lieu mythique.  Y naissent trois séries de photographies qui se font écho. 



In situ I : confidences - Crédit Pierre-Elie de Pibrac
In situ I : confidences, regroupe des images noir et blanc en un témoignage unique des émotions captées depuis les coulisses. Utilisant un appareil télémétrique, ayant la qualité de n’émettre aucun bruit à la prise de vue, le photographe se sert d’un objectif fixe de 23 mm l’obligeant à être très proche des danseurs. En résulte ainsi une photographie brute, franche, sans filtre. Envahi par l’énergie qui se dégage des corps des danseurs sur scène,  le photographe parvient à transmettre cette force dans la série 
In situ II :  catharsis - Crédit Pierre-Elie de Pibrac

In situ II :  catharsis, en modifiant son appareil et un objectif des années 1950. Ainsi, à travers la lumière dégagée des mouvements, se recréent des formes, plus ou moins abstraites, en couleur, d’une puissance extrême : un cri de douleur, un cygne qui prend son envol… chaque photographie est le dessin de l’empreinte d’un danseur. 







In situ III : analogia - Crédit Pierre-Elie de Pibrac
Enfin dans la dernière série In situ III : analogia, ce sont les murs du palais Garnier qui prennent toute leur puissance. Le photographe utilise une chambre photographique trafiquée pour illustrer la grandeur et la force de ces lieux. Il remet en scène dans une série de 14 tableaux les danseurs au cœur de cette architecture qui influence leur vie, depuis l’école de danse, aux adieux des étoiles. L’ensemble In situ compose avec un sujet mythique, n’ayant jamais été  exploré de cette manière : l’intimité entretenue avec le sujet et son environnement, la prise de conscience des forces présentes et l’influence des murs du palais Garnier sur ses danseurs. Enfin, l’originalité technique à laquelle  le photographe recourt constamment, nous mène face à une œuvre inédite.


Né à Paris en 1983, Pierre-Elie de Pibrac commence à travailler sur le médium photographique en 2005, avec une série de paysages urbains sur New York. Ses premiers documents photographiques remporteront de nombreux concours, lui permettant de pousser plus loin son travail et d’exposer notamment aux Trans- photographiques de Lille (2007), au musée de l’Elysée à Lausanne (2006) et au Grand Palais (2013). Ses deux derniers projets (American Showcase, 2010 et Real Life Super Heroes, 2012) ont été publiés et exposés en France et  à l’étranger.
Pierre-Elie entretient un rapport très complet  à la photographie : de tradition argentique  (influencé notamment par le travail de son grand-père Paul de Cordon), il choisit avec soin ses appareils photographiques et adapte sa  distance au sujet. Chacun de ses projets revêt un genre particulier – le reportage-document, l’abstraction picturale, la mise en scène plasticienne – poussé à l’extrême dans le choix de l’appareil, du cadrage, de l’éclairage, de la  composition, du support d’impression jusqu’à la  scénographie. Chaque série, dans sa parfaite cohérence, se met au service de ses émotions, les retranscrivant avec justesse et précision."

Si vous êtes passionnés(es) de danse, qui plus est de danse classique, c'est ouvrage doit trouver sa place dans votre espace intime : ce ne sont pas simplement des clichés, mais des œuvres d'art avec des témoignages authentiques et sensibles. Un présent précieux pour soi ou pour ceux que vous aimez... Pourquoi pas un cadeau de Noël ?

Valérie Gros-Dubois

Voir le site : http://www.pierreeliedepibrac.com/


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour vos commentaires, ceux ci seront mis en ligne prochainement par l'équipe de Mouvance d'Arts.
Visitez notre site :
http://www.entrezdansladanse.fr/