FORMATION PEDAGOGIQUE ET TECHNIQUE POUR DANSEURS, ENSEIGNANTS / DESIRANT ENSEIGNER LA DANSE HIP HOP


FORMATION PEDAGOGIQUE ET TECHNIQUE POUR DANSEURS ENSEIGNANTS/DESIRANT ENSEIGNER LA DANSE HIP HOP
Les 18/19 février 2012
Du 26 au 30 mars 2012
Les 14/15 avril 2012
Des intervenants de qualité : Sébastien Lefrançois (Trafic de Styles), Jean-Luc Pacaud, Karl Wüng Kane (remplace Stéphanie Nataf-congé maternité), Elisabeth Schwartz (Diplômée de l’analyse Labanienne et du mouvement dansé), et Ricky Soul (Quality Street).
LE CONTEXTE : La formation continue en danse et plus précisément en danse hip hop est un outil indispensable aux professeurs et aux artistes. Depuis 2009, AscEnDanse Hip Hop, actif depuis huit ans dans le champ de la transmission, décide d’aller plus loin dans ce domaine en proposant deux stages techniques et une formation pédagogique à l’intention des danseurs enseignant ou désirant enseigner.
LES OBJECTIFS GENERAUX : Les objectifs généraux sont donc de permettre aux stagiaires de se perfectionner et d’acquérir des savoirs et outils/méthodes techniques et pédagogiques adaptés à la danse hip hop.
LE PUBLIC VISE : Cet évènement s’adresse à des danseurs hip hop souhaitant se perfectionner et se professionnaliser en pédagogie et technique :
-       danseur hip hop professionnel (chorégraphe et/ou interprète)
-       professeur de danse hip hop
-       danseur hip-hop « amateur » en voie de professionnalisation
LE DEROULEMENT ET CONTENU :
Programme du lundi 26 au vendredi 30 mars 2012 de 9h30 à 12h et de 13h à 17h (sans le mercredi)La formation pédagogique "Comment aborder la transversalité danse hip hop-musique avec des amateurs" > Intervention : Jean-Luc Pacaud, Karl Wüng Kane (remplace Stéphanie Nataf enceinte) Et Elisabeth Schwartz (Diplômée de l’analyse Labanienne et du mouvement dansé). 
Inscription en amont obligatoire.
 L’objectif est de proposer des outils afin d’aborder la transversalité danse hip hop-musique auprès d’amateurs (enfants, adolescents ou adultes) par :
-       la mise en application pratique de notions théoriques sous forme de laboratoires
-       l’acquisition d’outils pédagogiques autour de la notion de contact Programme des 4 jours :
Lundi/Mardi : Travail sur des outils techniques autour de la transversalité danse hip hop-musique – Intervention : Jean-Luc Pacaud
Jeudi/Vendredi : Travail sur des outils pédagogiques autour de la transversalité danse hip hop-musique – Intervention : Karl Wüng Kane (remplace Stéphanie Nataf enceinte)
Vendredi matin : Histoire de la danse : travaux chorégraphiques menés autour de la transversalité danse-musique – Intervention : Elisabeth Schwartz
Les deux stages transversalité musique-danse L’objectif est de déveloper son style personnel sur le plan technique.
Organisation : AscEnDanse Hip Hop et le Centre d’animation Dunois
Lieu : 61 rue Dunois 75013 Paris, Métro : Nationale ou Chevaleret
Programme des 18/19 février 2012 :
- samedi et dimanche de 13h à 17h > Intervention : Sébastien Lefrançois, stage de développement de son style personnel sous forme de laboratoires d’improvisation.  Inscription en amont obligatoire.
Organisation : AscEnDanse Hip Hop
Lieu : gymnase Caillaux, 3 rue Caillaux 75013 Paris, Métro : Maison Blanche
Programme des 14/15 avril 2012 :
-       samedi et dimanche de 13h à 15h > Intervention : Karl Kane Wung, stage de développement de son style personnel en Hip Hop
-       samedi et dimanche de 15h à 17h > Intervention : Ricky Soul, stage de développement de son style personnel en House 
 Dans les deux cas, Inscription en amont obligatoire.
Organisation : AscEnDanse Hip Hop
Lieu : gymnase Caillaux, 3 rue Caillaux 75013 Paris, Métro : Maison Blanche
Tarifs:
- Forfait adhérent d’AscEnDanse :  20€ les 4h / 35€ les 8h / 60€ les deux stages techniques / 80€ pour un stage technique et la formation pédagogique / 100€ pour les deux stages techniques et la formation pédagogique pour les membres d’AscEnDanse Hip Hop
- Forfait non adhérent  individuel : 43€ les 4h / 54€ les 8h / 92€ les deux stages techniques / 124€ pour un stage technique et la formation pédagogique / 156€ pour les deux stages techniques et la formation pédagogique pour les participants individuels  
- Forfait non adhérent – prise en charge par l’entreprise : 43€ les 4h / 54€ les 8h / 92€ les deux stages techniques / 200€ pour un stage technique et la formation pédagogique / 240€ pour les deux stages techniques et la formation pédagogique pour les participants pris en charge par l’employeur Renseignements et inscription : 06.09.03.08.72 (Claire) / ascendansehiphop@gmail.com
LES INTERVENANTS :
Sébastien Lefrançois (Trafic de Styles) fait connaissance avec la danse et le mouvement par le biais du patinage artistique, qu’il pratique à haut niveau pendant 12 ans. Sa rencontre avec le hip-hop coïncide avec la diffusion de l’émission de Sydney dans les années 80. À cette époque, il découvre le théâtre et d’autres formes de danse, et obtient deux diplômes d’état en danse jazz et danse contemporaine au début des années 90. Mais le hip-hop et son intérêt pour la chorégraphie le rattrapent, et en 1997 il fonde avec des danseurs de Cergy-Pontoise la compagnie Trafic de Styles, dont il devient directeur artistique et chorégraphe. De 1997 à 2006, il crée sous le nom de sa compagnie : Off the Line, Tana-Cergy, Squattage, Bout d’Essai, L’Incroyable Mystère Pulp, Attention Travaux, Le Poids du Ciel, Spécimen, Coque de Noix, Roméos et Juliettes et Ficelle d’Encre.Sébastien Lefrançois a également collaboré comme chorégraphe et interprète aux spectacles Tana-Cergy, spectacle franco-malgache, mise en scène Vincent Colin et Elie Rajaonarison, Les Mariés de la Tour Eiffel de Jean Cocteau, pièce chorégraphique franco-namibienne mise en scène Vincent Colin, L’Ivrogne dans la brousse de Amos Tutuola, mise en scène Philippe Adrien, La démocratie en Amérique de Alexis de Toqueville, mise en scène Vincent Colin, Fenêtres secrètes , et avec la compagnie Yun Chane dans une création de danse-théâtre.Il collabore chorégraphiquement aux pièces : Le Garçon aux Sabots, mise en scène Luc Laporte et Ma vie, Mon oeuvre, Mon pédalo, mise en scène François Berdeaux.En janvier 2008, dans le cadre de Cités Danse Connexions au théâtre de Suresnes, il devient artiste associé du premier pôle de production, diffusion et transmission de la danse hip hop.
Jean-Luc Pacaud Musicien, compositeur, batteur, percussionniste de Georges Moustaki, Romain Didier, Xavier Lacouture, Jacques Haurogné, Bevinda, Laurent Viel…, Jean-Luc Pacaud est aussi accompagnateur de cours de danse depuis 25 ans, formateur musical et pédagogique du CA et du Diplôme d’Etat de Professeur de Danse au Centre National de la Danse (Lyon et Paris),  au CCN Maguy Marin (Rilleux) ainsi qu’au CNSMD de Lyon, travaille ou  a travaillé avec Matt Mattox (jazz), Walter Nicks (jazz), Lario Ekson (Contemporain).Parallèlement, il a  édité 5 CDs d’œuvres originales de percussions inspirées de différents rythmes traditionnels, adaptées à la pédagogie jazz, moderne, contemporaine.

Karl Wung Kane (The Soul Searchers Dance) Karl "Kane Wong"  débute la danse par le smurf et le B.Boying (break) en 83-84 grâce à l’émission de Sydney intitulée "Hip Hop." A l’arrêt de l’émission, il se penche sur un style de danse appelé Jazz Rock. Par l’entremise de  Nasty, il participe à l’éclosion du groupe « Macadam » de Montreuil, spécialisé dans la Hype (style de danse des années 90).Cofondateur du groupe IF  avec Nasty et Fouad, ils partiront pour une  toute première tournée Internationale intitulée "Collectif Mouv' " avec le groupe MBDT. L’intégration à la Cie "Dansaveur", de Junior Almeida, lauréate du prix de la comédie musicale au concours Volinine, débouchera sur la  création  de la Cie "Boogie Lockers.".Avec Storm qui l'intégrera au groupe "Battle Squad », ils créeront la pièce "Men at Work" qui aura la chance de représenter le traité franco-Allemand lors d’une tournée commémorative en Asie en 2003. Aujourd' hui, Karl est le co-fondateur du groupe "The Soul Searchers" avec lequel il présente en 2004 le trio "Gare à 3." Avec son groupe, il  poursuit sa collaboration néanmoins avec Storm, sur sa dernière création retraçant l’histoire des styles de danse tels que : le lockin', le poppin', le b.boying, le clubbin' (a.k.a la house dance). Ricky Soul (Quality Street)Eric "Rickysoul" Braflan débute la danse en 1997 s'essayant d'abord au B.Boyin' et au Poppin...Dansant les styles dits "New School" depuis 1999, Eric a principalement développé sa gestuelle autour du "body moovement". il est notamment reconnu pour son originalité en matière de "jackin' "et de "skatin' " ce qui lui permettra de prendre part à plusieurs projets internationaux initialisés par le danseur berlinois Neil 'Storm' Robitsky. Il fera notamment partie de la création "The art of urban dance" qui fut entre autres présentée au Théâtre National de Chaillot en juin 2004.Son évolution au sein des Soul Searchers lui permet d'acquérir des bases solides en locking et popping (funkstyles), C'est en participant à différents évènements (stages,battles), ainsi qu'à de nombreux festivals consacrés aux danses House et Hip Hop au sein du crew Septième Sens, l'un des groupes phares de la scène New School parisienne, qu'il se fera connaitre.Il fait à présent partie du collectif O'Trip House rassemblant des références de la House Dance et du Hip Hop...
Eric "Rickysoul" Braflan débute la danse en 1997 s'essayant d'abord au B.Boyin' et au Poppin...Dansant les styles dits "New School" depuis 1999, Eric a principalement développé sa gestuelle autour du "body moovement". il est notamment reconnu pour son originalité en matière de "jackin' "et de "skatin' " ce qui lui permettra de prendre part à plusieurs projets internationaux initialisés par le danseur berlinois Neil 'Storm' Robitsky. Il fera notamment partie de la création "The art of urban dance" qui fut entre autres présentée au Théâtre National de Chaillot en juin 2004.Son évolution au sein des Soul Searchers lui permet d'acquérir des bases solides en locking et popping (funkstyles), C'est en participant à différents évènements (stages,battles), ainsi qu'à de nombreux festivals consacrés aux danses House et Hip Hop au sein du crew Septième Sens, l'un des groupes phares de la scène New School parisienne, qu'il se fera connaitre.Il fait à présent partie du collectif O'Trip House rassemblant des références de la House Dance et du Hip Hop...
Elisabeth Schwarz (danseuse, pédagogue, historienne de la danse, diplômée de l’analyse labanienne et du mouvement dansé) Formée principalement aux Etats-Unis, à New York de 1975 à 1983, auprès de Margaret Craske (Méthode de danse classique d’Enrico Cecchetti) et auprès de grands chorégraphes de la danse moderne américaine : Merce Cunningham, Viola Farber, Meredith Monk, Douglas Dunn, Elisabeth Schwartz entreprend à partir de 1978 une recherche sur Isadora Duncan auprès des deux dernières Isadorables et apprend son répertoire auprès de Julia Levien. De retour en France en 1975, elle monte des spectacles autour d’Isadora Duncan : La courbure de la vie, Evocation d’Isadora Duncan, Champs de bataille, Jaillissements qui seront programmés entre autres au Festival de Châteauvallon  1983 et 1984, à la Biennale de Lyon 1984 et 1990, aux Iles de danse 1991, au Montpellier Danse 1983 et à l’étranger (Norvège, Suisse, Tchéquie, Emirats d’Arabie, etc…). Lauréate du Prix Villa Médicis Hors les murs en 1992, elle retourne à New York pour poursuivre des recherches autour d’Emile Jaques-Dalcroze, Rudolf Laban, Isadora Duncan et la danse libre.Elle participe en 1990 à l’élaboration d’un film sur Isadora Duncan et Auguste Rodin Jaillissements (INA, ARTE).En 2001, elle réalise un montage de films d’archives glanées dans le monde entier, sur le concept de la danse libre pour la Cinémathèque de la danse.En 2001-2002, elle réalise une conférence dansée autour de l’abstraction américaine avec Dominique Jégou.En 2005, elle monte le spectacle  Les plis du temps au Centre National de la Danse, carte blanche proposée par Claire Rousier, qui regroupe des danses de groupes d’I. Duncan pour adultes et enfants. Dans le cadre d’une aide au projet de la DRAC, cette pièce est créée à l’Opéra de Rennes. Pédagogue, DE,  diplômée en analyse fonctionnelle du mouvement dansé (CND Paris, 1995), et en analyse qualitative labanienne (LIMS, New York 1996), Elisabeth Schwartz est aussi notatrice labanienne (CNSM, Paris 2003), diplômée en culture chorégraphique, Cefedem- Sud, dir. Laurence Louppe, 2005).Entre 2003 et 2007, elle anime des conférences sur l’histoire de la danse avec la chorégraphe Dominique RebaudDepuis 2004, elle est chargée de cours en culture chorégraphique à l’université d’Evry, Département Musiques et spectacles.Depuis 2009, elle est inspectrice de la danse à la Ville de Paris. Parallèlement, Elisabeth Schwartz publie de nombreux articles :Les trames architecturales du mouvement chez Rudolf Laban (Nouvelles de danse, 2000)Les partenaires du solo dans la danse en solo (CND 2002)Entre frontières et ouvertures dans Etre ensemble (CND, 2003)Participation à Histoire de la danse, Repères pour un diplôme d’état (CND 2000)Participation au dictionnaire de la danse  (Bordas 2000)Les lignes élémentaires dans Grandjouan dessine Duncan (CND 2005)Le flipper du désir (Revue Vertigo 2005)Traduction du traité d’harmonique spatiale de R. Laban et préface  Espace dynamique (Contredanse 2003).


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour vos commentaires, ceux ci seront mis en ligne prochainement par l'équipe de Mouvance d'Arts.
Visitez notre site :
http://www.entrezdansladanse.fr/