Préfiguration D'Ulysse Ex-Promotion / Compagnie Langajà ces 11 et 12 octobre 2013 au Théâtre Le Colombier à Bagnolet

ÉVÉNEMENT GRATUIT SUR RÉSERVATION
PRÉFIGURATION / Vendredi 11 octobre à 15h00 - Samedi 12 octobre à 18h00

Cie Langajà Groupement / 2ème étape de travail
ULYSSE EX-PROMOTION
De Gilles Sampieri

Interprètes / Céline Marguerie et Gilles Sampieri
Lumière / Walter Pace
Régie son / Loïc Le Roux
Régie plateau / Aurélien Guignier
Costumes / Hélène Marguerie
Vidéo / Céline Marguerie et Gilles Sampieri
Avec la collaboration de Boris Laroche
Voix-Off / Boris Laroche

Ulysse ex-promotion est une pièce sur le désir / le dégoût
Sur le monde de l'achat.
Sur le signes, marques, produits, croyances d'aujourd'hui.

Sur le langage marchand.
Sur nos corps, matière de consommation.
Sur le culte de la profusion.

On y parlera du cannibalisme d'une société qui recycle des cadavres bovins, 
comme si elle s'apprêtait à un rituel de grand sacrifice.

Ulysse ex-promotion se regarde comme un magasin en négatif,
dans lequel les publicités participent à la confusion des sentiments.

Ulysse est-il un héros amnésique ou la vedette d'une animation commerciale ?
Lui-même ne le sait plus.
Destiné à vendre et à être vendu, il est un homme en promotion.

Ulysse ex-promotion représente notre amnésie collective, 
notre Odyssée de la consommation.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Un homme et une femme face à un implacable dispositif commercial.
La grande surface propose un jeu à ses clients. Revêtir pendant le temps de ses achats, la panoplie d'un personnage : Ulysse, héros d'un jour du magasin.
Le client, Pascal Fritz, navigue avec cette nouvelle identité et confronte l'achat à la mythologie.
Mais bientôt ses propres mythes le rejoignent, et les "mythos", les croyances contemporaines, s'imposent comme une vengeance, un combat entre le client et le système économique.

Le texte étire des instants de consommation, ces moments de confusion émotionnelles qui participent, stimulent et décident l'achat. Pour mieux jouer de ces instants dans l'écriture, je me suis amusé à étirer leur temporalité. Observer au microscope la mécanique possible du comportement des consommateurs que nous sommes. Ces instants où l'achat se décide j'en ai fait une traversée où l'homme discute avec la consommation.

Gilles Sampieri

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Cette étape de travail n'est pas seulement ce que l'on appelle une lecture ou une mise en espace. Il s'agit d'une projet écrit qui situe sa recherche autour des nouvelles technologies. Nous y livrerons donc l'écriture du texte, de la musique et du dispositif scénique, pris en charge par la vidéo. Nous ferons abstraction, pour cette 2ème étape, de certains espaces de projections, la finalisation de cette production nécessitant la construction d'un dispositif plus important, et qui reste à financer. L'équipe travail actuellement à mettre en place les moyens de production et de confirmer les partenariats avec ses coproducteurs. Ce cycle de rencontres qui a débuté en mars 2013, par une première préfiguration, se poursuit par cette 2ème étape de travail.


LE COLOMBIER
20 rue Marie-Anne Colombier
93170 Bagnolet



Accès/
À 7 min à pied du métro Gallieni (Ligne 3)
À Pied// En sortant du métro, prendre à gauche, l'avenue Général de Gaulle. Continuer tout droit dans la rue Sadi Carnot. Prendre, au feu à gauche, la rue Marie-Anne Colombier.
En vélib// Place de la Mairie et rue Raoul Berton
En bus // 76 ou 122 arrêt "Eglise". 318 arrêt "M-A Colombier"
En voiture // Sortir Porte de Bagnolet. Suivre direction centre ville - Mairie. Du parking de la mairie, prendre la rue Charles Graindorge, jusqu'à la rue M-A Colombier.

Ayant assisté à la première étape, je ne peux que vous recommander d'aller voir cette deuxième étape de travail : le regard intelligent et pertinent porté par Gilles Sampieri sur notre société de consommation avec un travail d'écriture magnifique est à saluer. Un plaisir pour l'oreille, tant les mots sont distinctement clamés, susurrés, à d'autres moment, ils claquent comme une gifle pour nous réveiller de "notre odyssée de la consommation" à outrance et ce jusqu'à l'outrage destructeur. Dès la première étape, j'ai apprécié le jeu sobre et intense des deux interprètes. On ressort sûrement avec un drôle de goût dans la bouche face à notre propre façon de consommer et tant mieux !
Valérie Gros-Dubois

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour vos commentaires, ceux ci seront mis en ligne prochainement par l'équipe de Mouvance d'Arts.
Visitez notre site :
http://www.entrezdansladanse.fr/