Les Hommes scotchés de la compagnie Mi-Octobre début février 2014 à Argenteuil

En 2014 le Compagnie Mi-Octobre est heureuse de vous retrouver dès le 

Mercredi 5 février 2014 à 15h00 - séance tout public

à ARGENTEUIL - Le Figuier Blanc
LES HOMMES SCOTCHES 

Conception: Serge Ricci et Fabien Almakiewicz - Les Hommes scotchés est un objet performatif à géométrie variable qui se glisse dans chaque lieu qui lui est offert : espaces urbains, jardins, rues, parcs et places ... Il s’invente dans une composition chorégraphique et plastique étrange, invitant à poser un autre regard sur le monde qui nous entoure. Il questionne les enveloppes charnelles et entrave le corps pour mieux le libérer. Il emporte le public, aux frontières de l’installation plastique et de la performance. Tout se transforme, palpite et vit de sa propre existence. Un journal tombé au sol, un corps en mutation, un scotch se détachant délicatement, un écho musical...



« Deux créatures indécelables, sous l’accumulation de papier journal, de scotch, saturant le mouvement par une savante accumulation, trônent sur scène. Dans cette oeuvre à l’aveugle, qui fait la part belle à la métamorphose, on s’achemine progressivement vers la disparition, introduite en douceur par la mélopée de la nuit obscure de Lou Reed. Une douce, tentante, romantique et surréaliste disparition. On sort de ce moment en suspension onirique plein de visions magiques et enveloppantes ... Même les enfants présents y sont sensibles. Serge Ricci a l’art d’évoquer les choses graves sans les nommer et en les posant dans l’écrin de la légèreté.»
Durée : 35/40 minutes
Coproduction : 
Mi-Octobre/Cie Serge Ricci – 
Forum de Blanc Mesnil – 
Conseil Général de Seine Saint Denis 
La Compagnie Mi-Octobre est soutenue par la DRAC Ile de France dans le cadre de l’aide aux compagnies chorégraphiques.

Pour avoir programmé ce spectacle dans le cadre d'Entrez dans la danse, Fête de la danse, il  y a quelques années, je peux vous dire qu'il avait été très apprécié par le public adulte et enfant, aussi n'hésitez pas à vous y rendre si vous en avez l'occasion. 
Vous ne vous ennuierez pas d'autant qu'il y a plusieurs niveaux de lecture... Et cela, sans faire de jeux de mots puisque cette oeuvre commence sur deux êtres statufiés dans des couches de papier journal scotché. 
Je vous passe le temps de préparation avant d'apparaître devant vous et la chaleur éprouvée par les deux protagonistes qui évoluent sous nos yeux et se transforment comme de chrysalides à papillons... 
Personnellement, cette pièce m'a hypnotisée et enthousiasmée du début à la fin car le fond est intelligent et la forme à la fois belle et étrange.
Valérie Gros-Dubois                                                             

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour vos commentaires, ceux ci seront mis en ligne prochainement par l'équipe de Mouvance d'Arts.
Visitez notre site :
http://www.entrezdansladanse.fr/