Les Incandescences du 5 mars au 2 avril 2011



Un festival itinérant en Seine-Saint-Denis organisé par les Journées Danse Dense .

"Que dire des artistes qui sont là ? Ils s’accrochent à l’humain, nous immergent dans l’acte dansé privilégiant l’épure, créent un univers où le verbe et le geste s’entrechoquent, se perdent dans des « lieux » poétiques, affirment un goût pour les partitions musicales complexes, inventent un ensemble de principes instables qui conduisent à des gestes instantanés, produisent des corps sonores, font jaillir la danse de la mécanisation du corps… Alors danse abstraite, virtuose, branchée, expressive, prise de tête…. Elle investit et irrigue le plateau d’oeuvres qui « transportent » le public ailleurs pour un moment et peut-être plus… Les incandescences vous feront voguer au fil des lieux, sur un navire qui mettra en perspective des univers variés. Et nous maintenons le cap !"
Annette Jeannot Directrice artistique des Journées Danse Dense

> THEATRE BERTHELOT, MONTREUIL : coup d'envoi !
samedi 5 mars à 20h30
"Petit pulse", Mélanie Munt, compagnie Mélanie Munt
Concept, chorégraphie et interprétation : Melanie Munt / Création lumière : Laurence Halloy /
Création sonore : Antonin De Bemels
Un petit poème physique dans l'espace restreint d'un castelet. Une lumière nomade (mobile, inconstante) creuse l'ombre pour dévoiler des parties de corps incertaines, mystérieux îlots de chair détachés de leur caractère humain. Montré ainsi partiellement, par touches presque abstraites, le corps vibre, se tend et se détend, révèle toute sa familière étrangeté. Un défi à notre perception, une petite leçon d'anatomie sensuelle.

"Polder #1", Françoise Tartinville, compagnie Atmen
Conception et chorégraphie : Françoise Tartinville / Danse : Max Fossati / musique originale : Sébastien Roux / Vidéo : Marguerite Lantz/ Création lumière : Boris Molinié
Il s’agit ici, à travers une forme performative, de suivre au plus près le danseur dans la réalisation d’une partition corporelle composée de mouvements respiratoires.
C’est un travail sur les ressorts pulsionnels : le danseur - et avec lui le public – suit, non pas le fil d’une pensée, mais le fil d’un état de corps à un autre, d’une émotion à une autre, d’une mémoire à une autre. "Polder #1" est une forme performative qui se développe parallèlement à la création d’Intérieur. Crème – Acte I. Elle offre un rapport très direct au public et vient interroger autrement le travail chorégraphique.

"Corps de luttes", Laurence Pagès, compagnie du petit côté
Conception : Laurence Pagès / Interprétation : Nina Santès / Création sonore : Michel Wisniewski Corps de Luttes explore la contrainte radicale de l’apnée. Mis en tension par une impossible respiration, le corps de la danseuse en lutte contrelui-même se heurte à ses propres limites. Par le travail respiratoire, par l’apnée, et par le modelage interne des tissus, la danseuse se déforme et
se transforme, telle une sculpture vivante, surface de projection
d’imaginaires historiques ou poétiques.
© Fondation Royaumont. Programme Recherche et Composition Chorégraphiques

> LA CHAUFFERIE, SAINT-DENIS
Vendredi 11 mars à 20h30
"Bonnes nouvelles", Matthieu Hocquemiller, compagnie A contrepoil du sens
Conception, chorégraphie et vidéo : Matthieu Hocquemiller / Danse : Evguénia Chtchelkova, Ludovic Lézin, Léonardo Montecchia / Musique : Benjamin Collier / Lumière et Régie : William Guez / Costumes : Hélène Durand
Où commence et où finit l’individu ? Peut-on le délimiter ? Si oui, où couper ? Ces questions sont le fondement de Bonnes nouvelles, la nouvelle création de Matthieu Hocquemiller.
Pour répondre, le chorégraphe et ses collaborateurs déploient leurs talents d’illusionnistes et d’inventeurs.
> MAINS D’OEUVRES, SAINT-OUEN
Samedi 12 mars à 20h
"Marlon", Aude Lachaise
Conception, interprétation, texte : Aude Lachaise / Musique : Roeland Luyten / Création lumière : Alice Dussart
Pour son premier projet, la danseuse Aude Lachaise s’attaque à la conquête de nouveaux territoires ; l’écriture de texte et la dramaturgie, privilégiant une forme performative proche du one-woman show. « Le sujet de ce spectacle est le désir. Le désir sexuel, mais aussi le désir en général, le désir de vivre. Un désir tout puissant qui aliène, qui frustre. Il est incarné par Marlon Brando. C’est un prétexte pour parler de la sexualité, surtout de la mienne. L’arrière-plan, le contexte de ce solo finalement, c’est cette dichotomie, cette contradiction que je ressens entre le féminisme et le patriarcat qui l’un comme l’autre, même si c’est différemment, opprime ».
"Cette heure du matin", Leïla Gaudin, compagnie Leïla Gaudin
écrit et interprété par Leïla Gaudin / musique par Moox
Une femme sur le point de partir travailler n’y parvient pas. C’est une belle battante pleine de priorités, cette femme. Nous, français, admettons peut-être parfois les retards, mais à New-York on se fait licencier pour moins que ça. Donc elle les prend à bras-le-corps, les contretemps, jusqu’au ridicule, et même un peu plus loin. Là où on se dit qu’un matin comme les autres peut devenir une exception.
Entre gestes et mouvements, paroles et sons, cette heure du matin célèbre un quotidien.

> THEATRE BERTHELOT, MONTREUIL
samedi 19 mars à 20h30
"Yonder Woman", Anne Nguyen*, compagnie par Terre
Chorégraphe : Anne Nguyen / Interprètes : Anne Nguyen, Valentine
Nagata-Ramos / Conseil artistique : Vincent Rivard / Musique (création originale) : Benjamin Magnin / Création lumière : Ydir Acef / Création costumes : Catherine Petit
L’espace se referme sur deux femmes, prises au piège comme dans une cage à rats. Elles avancent,
déterminées, dans un jeu de dépassements, de contacts, de tensions. Un regard semble peser sur elles… Conçu comme une expérience scientifique dont le public serait l’observateur, ou l’initiateur, Yonder Woman propose une réflexion sur l’expectation et la performance. Une mise en perspectivesde la femme, et de l’existence moderne.

"Mine", Ivan Fatjo et Pascal Merighi
Créé et interprété par Ivan Fatjo - Pascal Merighi / Musique: Akosh Szelevényi, Gildas Etevenard
/Création lumière: Lionel Colet
Ils sont deux, s’amusent avec un peu d'air, un jeu de chasse et de mimétisme. Acceptant d'être ensemble pour exister, ressentant toujours le besoin de revenir, de se rapprocher. L'un demande le silence, l'autre fouille. Il est temps de reprendre son souffle. C'est une construction scénique issue d'improvisations dirigées involontairement par l'écoute des deux artistes.
> ESPACE GEORGES SIMENON, ROSNY-SOUS-BOIS
Mercredi 23 mars à 20h30
"ON I oFF", Philippe Ménard*, compagnie pm
Chorégraphie Philippe Ménard / Interprétation Stefania Brannetti, Stéphane Couturas, Philippe
Ménard /Dispositif Pierre Lenczner /Musique COH, Nachtplank, Noto, Pixel, Amon Tobin, Marilyn Manson
oN oFF est une aventure pour trois danseurs.
Maîtres de la lumière et du son, les interprètes jouent avec des rouleaux de scotch blanc.
Ils fabriquent une aire de jeu dans laquelle le rapport à l'espace et la relation à l'autre composent des pistes d'investigation.
À l'intérieur de ce « labyrinthe », les danseurs sont confrontés aux espaces restreints, aux voies prédéfinies et à leurs propres limites. En contrepoint, apparaît un espace « off » dans lequel, tour à tour, ils peuvent être spectateurs ou acteurs du spectacle…
>THEATRE DU FIL DE L’EAU, PANTIN
Mercredi 30 mars à 19h 30
"L.N", Magali B, compagnie Magali B
Conception, chorégraphie : Magali B / Création images : Jean-François Gautier / musique : Mika
Vainio ( ONKO) / Interprète : Hélène Lebeau
Parce que la danse est une expérience qui signifie l’humanisation du monde, parce qu’elle exprime la vie qui insiste dans les corps, le mouvement, l’énergie, le physique, le palpable, le concret, la matière… Parce que le corps en mouvement est une expérience poétique, une charge d’émotions qui touche l’humain, les êtres que nous sommes… Parce que la réflexion autour d’une création est riche d’enseignements, de partage, d’évolution de soi. Parce que jouer, défier, ré inventer… Créer… Pour ces raisons et bien d’autres encore, mon intention, par l’écriture chorégraphique, tend vers la vie.

"Fractale", Emmanuelle Vo-Dinh, compagnie Sui generis
Conception : Emmanuelle Vo-Dinh / Interprétation : Alexia Bigot,
Maeva Cunci, Cyril Geeroms / Musique : Henri Purcell, La mort de Didon / Lumières : Françoise Michel
Ce trio explore à partir d’un schéma corporel simple l’idée d’un processus de ramifications infinies dans une progression elle-même sans fin. En s’appuyant sur la musique d’Henri Purcell (Didon et Enée), les trois danseurs revisitent la spiritualité de cette pièce dans la perspective d’un choeur chorégraphique.
A 21h

"MAYDAY MAYDAY", Philippe Ménard*, compagnie pm(I wanna dance all night SOLO 2010-2011 et Ridi! Pagliaccio! SOLO 2009)
Conception, chorégraphie et interprétation : Philippe Ménard / Regard dramaturgique : Carole
Thibaut / Création lumière : Cyril Leclerc / Assistante artistique : Corinne Hadjadj
MAYDAY MAYDAY est conçu sous la forme d’un diptyque que le chorégraphe lance, comme on lancerait un SOS : d’abord par le filtre d’une résistance qui nous pousse à sortir nos monstres (Ridi ! Pagliaccio ! SOLO 2009), puis par une tentative de réappropriation de ses espaces intimes comme une façon d’être au monde (I wanna dance all night SOLO 2010-2011).

> THEATRE DU FIL DE L’EAU, PANTIN
Samedi 2 avril 19h30
"Assemblements", Anne Le Batard, Jean-Antoine Bigot, Compagnie ex nihilo
Il est vieux, et c’est domage : il serait utile ; car assemblage et assemblée signifient les chôses et les personnes assemblées. Nous n’avons point de mot pour exprimer l’action d’assembler. » Jean-
François Féraud : Dictionnaire critique de la langue française (Marseille, Mossy 1787-1788 - page A173a). Deux personnages s’installent dans un moment chaotique, entre deux, pour jouer la rencontre et l’échange. Des vêtements, des objets, des choses, des tas, ici…Retrouver un itinéraire commun… je ne sais pas.

"Kitchen attitude", Fred Werlé, compagnie iritis
avec Alessandro Sabatini et Frédéric Werlé / dans les lumières de Pierre Montessuit
Deux hommes se partagent l’espace scénique. Ils sont sur scène, dans la répétition d'un prochain spectacle, dans les minutes avant l’ouverture du rideau, ou dans les minutes qui suivent la fin du spectacle...
21h
"si 3=3", Anne Le Batard, Jean-Antoine Bigot, Compagnie ex nihilo
Avec Jean Antoine Bigot, Jean Marc Fillet, Corinne Pontana
Un mur pour entreposer et se poser. Trois planches contre le mur. Trois personnes en jeu, sans rivalité, en parallèle. Elles cherchent leur place entre ces objets, à exister avec eux contre le mur. Dans le mélange et les chocs, ils cherchent la solution de l’équation. Un jeu de relation à l’autre, à l’objet, au plan. Une équation sous condition…

"Méli mélo II (le retour) ou la danse dans tous ses états", Philippe Lafeuille, compagnie Chicos Mambo
Chorégraphie - Mise en scène : Philippe Lafeuille / Interprètes : Anthony Couroyer, Philippe Lafeuille, Xavier Senez, Philippe Tarride / Manipulatrice : Julie Sicher / Costumes : Ramón Ivars, Mine Barral Vergez, Entresorts / Perruques : Carlos Montosa, Nicole Princet / Lumières : Dominique Mabileau Bande-son : Philippe Lafeuille assisté de Bruno Courtin
Méli-Mélo II (le retour) est une invitation dans le monde de la danse, dans son sens le plus ample. Un spectacle qui propose le mouvement à tous prix, sous toutes ses formes, dans toutes les directions : danse contemporaine, classique, aquatique, ethnique, technique, rythmique, antique, cybernétique, parodique, humoristique. Qui est qui ? Homme ou femme ? Beau ou laid ? Guapo o feo ? Moderne ou ancien ? Valse ou mambo ? Classique ou contemporain ? Noir ou blanc ? Gentil ou méchant ? Let’s face the music and dance.
AUTOUR DU FESTIVAL
Samedi 26 et dimanche 27 mars
Stage « Danser dans l’univers urbain » avec la compagnie ex nihilo à Pantin.
Ouvert aux amateurs adultes et adolescents.
* Anne Nguyen et Philippe Ménard, en résidence aux Journées Danse Dense, mènent des actions
culturelles dans le cadre du dispositif « la culture et l’art au collège » initié par le Conseil Général de Seine-Saint-Denis.
INFORMATIONS PRATIQUES
Réservez au moins 3 spectacles, payez 8€ la place
Théâtre Berthelot
6 rue Marcelin Berthelot 93100 Montreuil / 01 41 72 10 35
M° 9 Croix-de-Chavaux / Bus n°102, 122 et 127
Tarifs : 12€/réduit 8€/privilège et – de 12 ans 6€
La Chaufferie – DCA
10 bis avenue Maurice Thorez 93200 Saint-Denis / 01 48 13 05 06
M° ligne 13, station St Denis Basilique / RER D Gare de St Denis
Plan d’accès : www.cie-dca.com
Tarifs : 10€/ réduit 8€
Mains d’Oeuvres
1, rue Charles Garnier 93 400 Saint-Ouen / 01 40 11 25 25
M°4 Porte de Clignancourt ou M°13 Garibaldi / Bus 85 arrêt Paul Bert
Tarifs : 12€/8€
Espace Georges Simenon
Place Carnot - 93110 Rosny-sous-Bois / 01 48 12 27 80
RER E Rosny sous Bois / Bus : 116, 118, 121, 143 / en voiture : de Paris par l’A3 dir Lille, sortie Rosny centre, ou par l’A4 sortie A 86 dir Lille-Charles de Gaulle sortie Rosny centre.
Tarifs : 14€/ réduit 10€ / privilège 8€/ - de 12 ans 5€
Théâtre du fil de l’eau
20 rue Delizy 93500 Pantin
M°5 Eglise de Pantin
Tarifs : 16€ la soirée complète/une partie : 14€/ réduit 10€ / privilège 8€/ - de 12 ans 5€
RESERVATIONS ET RENSEIGNEMENTS AU 01 49 15 40 24
L’ÉQUIPE DES JOURNÉES DANSE DENSE
Annette Jeannot direction / Jean François Munnier coordination de projets et conseil artistique /
Corinne Hadjadj actions artistiques / Aurélia Boitier administration
Journées Danse Dense – 2, rue Sadi Carnot – 93500 Pantin / 01.49.15.40.24
contacts@dansedense.fr / www.dansedense.fr
Les Journées Danse Dense sont subventionnées par la Ville de Pantin, le Département de la Seine-
Saint-Denis et la DRAC Ile-de-France. Avec le soutien de l’ADAMI et de l’ONDA.
Il y a là quelques petits bijoux à découvrir...
Valérie Gros-Dubois

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour vos commentaires, ceux ci seront mis en ligne prochainement par l'équipe de Mouvance d'Arts.
Visitez notre site :
http://www.entrezdansladanse.fr/