Danse avec ... Madonna


Alors que Madonna vient tout juste de célébrer ses 50 années et que sa nouvelle tournée mondiale d’une cinquantaine de dates Sticky & Sweet Tour proposera un voyage «influencé par le rock et fabuleusement dansant» il n’est pas inutile de rapeller le rapport particulier que Madonna entretient avec la danse.

De tous les rôles que Madonna aura endossés, chanteuse, musicienne, actrice, réalisatrice, productrice cinématographique et artistique et femme d'affaire celle de danseuse s’impose avec évidence comme une identité profonde qui marquera son style.
Ses concerts sont « une représentation théâtrale de ma musique » selon Madonna. Un théâtre mêlant les thèmes du travestissement, de la femme dominatrice et séductrice, les références au 7ème art à la spiritualité et au catholicisme et liés par des chorégraphies mêlant influence jazz, hip hop, danses urbaines, disco, house, et le music hall. Lors d'une représentation à MCM TV , elle propose une chorégraphie de VINCENT PATERSON inspirée par l'univers de Marie Antoinette. Les paroles de Vogue témoigent justement de sa passion pour la danse des dancefloor.. :


Vogue"


Strike a pose
Strike a pose
Vogue, vogue, vogue
Vogue, vogue, vogue
Look around everywhere you turn is heartache
It's everywhere that you go (look around)
You try everything you can to escape
The pain of life that you know (life that you know)
When all else fails and you long to be
Something better than you are today
I know a place where you can get away
It's called a dance floor, and here's what it's for, so


[Chorus:]
Come on, vogue
Let your body move to the music (move to the music)
Hey, hey, hey
Come on, vogue
Let your body go with the flow (go with the flow)
You know you can do it
All you need is your own imagination
So use it that's what it's for (that's what it's for)
Go inside, for your finest inspiration
Your dreams will open the door (open up the door)


It makes no difference if you're black or white
If you're a boy or a girl
If the music's pumping it will give you new life
You're a superstar, yes, that's what you are, you know it
[chorus, substituting "groove" for "move"]
Beauty's where you find it
Not just where you bump and grind it
Soul is in the musical
That's where I feel so beautiful
Magical, life's a ball
So get up on the dance floor
[chorus]
Vogue, (Vogue)
Beauty's where you find it (move to the music)
Vogue, (Vogue)
Beauty's where you find it (go with the flow)
Greta Garbo, and Monroe
Deitrich and DiMaggio
Marlon Brando, Jimmy Dean
On the cover of a magazine
Grace Kelly; Harlow, Jean
Picture of a beauty queen
Gene Kelly, Fred Astaire
Ginger Rodgers, dance on air
They had style, they had grace
Rita Hayworth gave good face
Lauren, Katherine, Lana too
Bette Davis, we love you
Ladies with an attitude
Fellows that were in the mood
Don't just stand there, let's get to it
Strike a pose, there's nothing to it
Vogue, vogue


Oooh, you've got to
Let your body move to the music
Oooh, you've got to just
Let your body go with the flow
Oooh, you've got to
Vogue


L’appel de la danse.
Alors que son père l’incite à prendre des cours de piano, elle le convainc de prendre des cours de ballet à la place. Malgré d’excellents résultats, elle quitta l'université, suscitant la frustration de son père et décida de lui couper toute ressource financière. En juillet 1978, elle débarque à New York avec 35 dollars en poche et se rend au quartier des théâtres à Times Square en espérant y trouver le succès. Elle quitta le Michigan et s'installa à New York en rêvant de devenir danseuse. Enchaînant différents petits boulots , elle part ensuite à Durham pour décrocher une audition et suivre les cours de danse de Martha Graham et Alvin Ailey  au American Dance Center de New York et finalement avec Pearl Lang.
Elle enchaîne les petits rôles mais lassée de ses relations tumultueuses avec Lang, Madonna laisse de côté sa carrière de danseuse pour faire de la musique.  De 79 à 81 elle fera partie de plusieurs groupes plutôt rock, mais alors que le talent de Madonna se révèle sur scène, elle va commencer à jouer dans des clubs. Un organisateur de concerts convainc un producteur de miser sur elle. Mais, frustrée par l'inefficacité de son entourage, Madonna déchante, elle veut faire de la musique "Funk" et retourne voir un vieil ami Stephen Bray avec qui elle va enregistrer plusieurs titres inspirés de la rue dont "Everybody » que Madonna tente de faire jouer au club new-yorkais la Danceteria. Remarqué par le DJ de la discothèque, elle signe alors en 82 un contrat avec la maison de disque Dire Records son premier 45 tours, Everybody, qui connaîtra un certain succès aux Etas Unis en 83. Mais c’est en 84 que son deuxième album la fait connaître à l'échelle internationale. Like a Virgin se vend à plus 21 millions d'exemplaires dans le monde.
La reine des dance floors
Madonna restera fidèle au son clubbing et fera appel aux DJ et remixer influents du moment , lui permettant d’être en permanence à la pointe musicalement. 39 de ses titres ont été classés n°1 du billboard dance aux Etas Unis. Madonna est probablement l’une des artistes la plus jouée dans les clubs. Dans sa tournée Confession Tour sur le passage Hung Up, on la voit interpréter une chorégraphie de Jamie King avec des clins d'oeil à "la fièvre du samedi soir", aux danses hiphop avec  influence krump et même aux Yamakasis.
David Chanrion

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour vos commentaires, ceux ci seront mis en ligne prochainement par l'équipe de Mouvance d'Arts.
Visitez notre site :
http://www.entrezdansladanse.fr/