Interview 12 : Mikaël Ohannessian Serop, compagnie Avant la Tempête > Entrez dans la danse, Fête de la danse

Dans le cadre d'Entrez dans la danse, Fête de la danse qui aura lieu le dimanche 7 juin 2015, nous vous livrerons plusieurs interviews ou portraits d'artistes, danseurs, chorégraphes qui font partie de cette 12e édition.

INTERVIEW 12

"Promenons-nous à Paris, à Bercy;
Pendant qu' le public est là :
S’il n’y était pas, nous n’y serions pas !
Mais puisqu'il y est, nous y danserons !!!

Mikaël Ohannessian Serop

- Qui es-tu ?
« Je suis Mikaël Ohannessian Serop, j’ai bientôt 39 ans. Je suis danseur, professeur de danse et chorégraphe. J’ai commencé par les danses traditionnelles arméniennes puis je me suis dirigé progressivement vers la danse contemporaine à l’âge de 30 ans. Aujourd’hui, j’enseigne principalement et je chorégraphie pour différentes compagnies comme la compagnie Naïri et la compagnie Avant la Tempête. J’enseigne pour le conservatoire d’Issy-les-Moulineaux et pour la compagnie Arcane qui est basée à Meudon . »
-      

- Que fais-tu ?
    
« Actuellement, ma compagnie a surtout une activité pédagogique puisqu’elle propose des cours aux adultes amateurs tous les lundis et mercredis soirs. Nous n’avons pas, pour le moment, développé davantage nos activités, exceptées pour les actions avec le centre d’art contemporain George Pompidou de la ville de Paris et des classes scolaires pour lesquelles nous proposons des ateliers de danse couplés avec des ateliers d’arts plastiques. Tout cela est relié pour proposer une meilleure lecture des œuvres contemporaines du musée aux enfants des classes concernées. »
-        
- Et comment vois-tu l’avenir, le tien et celui du spectacle vivant ?



« Je ne me projette pas forcément dans l’avenir pour ma compagnie, je chemine au fur et à mesure des envies, des besoins et des propositions. La compagnie avance un travail chorégraphique et pédagogique mais il n’y a aucune forme qui apparaît en moi pour définir l’avenir de la compagnie.
De manière plus globale, j’espère l’avenir de la danse beaucoup plus fructueux qu’il ne l’est. Les chorégraphes et les danseurs doivent prendre conscience que la danse est destinée à un public et que celui-ci n’est pas toujours averti. Il serait bon que les chorégraphes, en général, endossent une responsabilité de démocratisation et d’éducation du public, notamment à la danse contemporaine. Il y a une désertion des salles. Les programmateurs des théâtres programment de moins en moins de danse et je pense que les chorégraphes et danseurs contemporains sont responsables de ça car ils se sont séparés du regard du public et ils ne se sont fiés qu’à leur propre regard, le regard des professionnels et des initiés et pas celui des néophytes, c’est dommage. J’espère que l’avenir sera plus démocratique dans la danse contemporaine. »

Propos recueillis par Ambre Deschamps, Assistante de production


Retrouvez toute la programmation d'Entrez dans la danse,  fête de la danse sur http://entrezdansladanse.fr/wp/programmation-2015/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour vos commentaires, ceux ci seront mis en ligne prochainement par l'équipe de Mouvance d'Arts.
Visitez notre site :
http://www.entrezdansladanse.fr/