Entrez dans la danse, Fête de la Danse > interview 2 : Taty Crewp's

Entrez dans la danse, 
Voyez comme on danse, 
Sautez, Dansez, Embrassez qui vous voudrez !!!

Interview 2 : Cathy Hérouard de la compagnie Taty Crewp's
programmée dans le cadre de la 13e édition 
d'Entrez dans la danse, Fête de la danse 
le dimanche 5 juin 2016, Paris 12.


Cathy Hérouard



1/ Qu’est-ce qui vous a amené au métier de danseur et de chorégraphe ?
Je pense que chacun a un moyen d'expression qui lui est propre, le mien passe par le corporel et le mouvement. L'important est de porter un projet qui a du sens pour moi, que ce soit en tant qu'interprète ou que chorégraphe. J'ai envie maintenant de présenter mes propres projets, et je pense avoir la maturité et l'expérience pour le faire. Pour moi être chorégraphe c'est disposer d'une grande liberté, et en même temps il y a énormément de contraintes (humaines, techniques, etc), auxquelles on doit s'adapter, mais qui permettent aussi d'aller chercher ailleurs et de découvrir de nouvelles possibilités.
J'adore chorégraphier pour et avec des danseurs très différents car la richesse que je trouve dans la rencontre des personnes et des corps, des gestuelles, des univers, est pour moi la plus grande source d'inspiration.

2/ Avec  cette pièce, que souhaitez-vous transmettre au public ?
Le phénomène du « groupe » est quelque chose qui me fascine depuis toujours : comment les gens vivent ensemble, comment je vis avec l'autre, les autres ? Quelle est notre part d'intime, notre part de social ? Questions très vastes, qui peuvent être abordées sous des angles sociologiques, psychanalytiques, politiques, etc.
Moi je choisis évidemment l'angle artistique et chorégraphique, avec la question de la frontière. Mais je ne prétends pas apporter des réponses définitives, donc j'espère que chacun y trouvera quelque chose qui fait écho à sa propre histoire. Je préfère l'idée de partage avec le public plutôt que celle de transmission.
Disons que si la pièce éveille d'autres questions, une curiosité, une discussion, je serai très fière...

3/ Pourquoi participer à cette Fête de la danse ? C’est un défi, non ?
Oui bien sûr, cette pièce est ma première vraie pièce en tant que chorégraphe et j'ai envie que les gens la voie. J'ai aussi besoin de retours, quel qu'ils soient, car monter un spectacle c'est être dans un processus d'échange avec la public . L'étape de création est formidable bien sûr, mais le vrai « test » c'est le public, pour savoir où je me situe par rapport à lui.
Je pense que cette fête de la danse va vraiment à la rencontre du public, en proposant des choses très variées et facilement accessible logistiquement, et je trouve cette démarche très intéressante, surtout pour de jeunes chorégraphes qui comme moi débutent et on besoin de confronter leur travail avec les spectateurs .

4/ Quelles sont vos perspectives et/ou vos événements à venir ?
Mes perspectives pour l'instant sont de consolider la compagnie Taty Crew'p, car pour moi il est primordial de travailler avec des danseurs qui croient en moi, avec qui nous avons une complicité et une une confiance réciproques.

Je vais également consacrer les prochains mois à essayer de promouvoir et de montrer notre travail bien sûr. Nous participons au festival Ravensare à Toulouse le 2 juillet, et d'autres sont pour l'instant en attente ou en discussion (je ne les citerai que lorsqu'ils seront confirmés, superstition de chorégraphe….).



Programmation :
Place Gabriel Lamé, Paris 12 : 14h00-14h30



Interview recueillie par Valérie Gros-Dubois 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour vos commentaires, ceux ci seront mis en ligne prochainement par l'équipe de Mouvance d'Arts.
Visitez notre site :
http://www.entrezdansladanse.fr/